Meg-Guy rembourre : mère et fille font la paire

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Meg-Guy rembourre : mère et fille font la paire
Meghann Dionne et Guylaine Gaudreault opèrent un nouveau commerce de rembourrage à Péribonka. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Guylaine Gaudreault et Meghann Dionne ont ouvert un commerce plutôt rare à Péribonka : un atelier de rembourrage artisanal. La mère et la fille ont décidé de faire équipe pour vivre cette passion tout en faisant la promotion du recyclage et du réemploi de meubles.

Les deux femmes ont suivi leur formation à l’École nationale du meuble et de l’ébénisterie de Victoriaville et ont décidé d’offrir le service de rembourrage dans le milieu.

« Notre volonté, c’est vraiment de sensibiliser les gens à l’importance du recyclage. Si on veut sauver la planète, il faut bien poser de petits gestes et faire notre part. En plus, les meubles anciens sont d’une qualité tellement supérieure à ce qui se fait aujourd’hui, ça vaut la peine de les préserver », explique Guylaine Gaudreault.

Un exemple de projet en cours à l’atelier Meg-Guy rembourre.

Marché

Mine de rien, le marché est plus large qu’il n’y parait pour le rembourrage. Outre les chaises, sofas ou bergères à remettre au goût du jour, l’atelier Meg-Guy rembourre a déjà décroché des contrats pour remettre en état des sièges de VTT et de motoneige et même pour la réparation de voiles.

« Péribonka est un village dynamique. Il y a le camping et la marina qui nous apportent de l’eau au moulin, car les gens ont souvent des coussins ou des sièges à faire réparer. On est aussi bien situé entre Dolbeau-Mistassini et Alma, où il y a peu de rembourreurs. »

Même s’ils ont toute la formation nécessaire pour faire de l’ébénisterie et monter un meuble de A à Z, les deux femmes préfèrent se concentrer sur le rembourrage.

« Il y a déjà plusieurs ébénisteries et on ne veut pas entrer en compétition avec eux. Il y a une forte demande en rembourrage et les ébénistes déjà en place pourront possiblement avoir besoin de nos services à l’occasion », mentionne Meghann Dionne.

Artisanal

Le rembourrage est un travail tout ce qu’il y a de plus artisanal. Guylaine et Meghann se sont dotées d’équipements de travail qui attirent l’œil. Les machines à coudre ont plusieurs décennies et certains appareils sont simplement actionnés à la main avec un ressort.

« Dans ce milieu, les équipements anciens sont les meilleurs. Ils sont aussi très difficiles à trouver! »

Tant la mère que la fille ont trouvé dans ce travail une passion qui leur permet de faire valoir leur côté créatif. D’ailleurs, elles n’hésitent pas à proposer des concepts très contemporains et des agencements de tissus tendance pour donner un look nouveau aux pièces qu’elles remettent en état.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des