Le CEMR sur la voie de la croissance

Serge Tremblay
Le CEMR sur la voie de la croissance

Après avoir dû annuler la quasi-totalité de ses cohortes en raison de la pandémie l’année dernière, le Centre d’entrepreneuriat multi-ressources de Dolbeau-Mistassini (CEMR) a repris le chemin de la croissance en plus de lancer un nouveau programme pour la relève agricole.

L’année 2020 en est une à oublier pour le CEMR. Alors que l’organisation s’apprêtait à prendre son erre d’aller en augmentant de façon importante sa clientèle, la pandémie l’a forcée à annuler les cours pour une centaine de clients.

« Tout le monde s’est lancé sur la formation en ligne, mais nous, ce n’était pas notre formule. Nous nous adressons à des forestiers, des individus qui n’ont pas nécessairement un long parcours scolaire et qui sont plutôt des gens de terrain. Ce qu’ils viennent chercher ici, c’est aussi un contact avec d’autres entrepreneurs, ce qui n’est pas idéal dans une formule en ligne », souligne Pierre-Olivier Lussier, directeur général du CEMR.

Depuis le printemps dernier, toutefois, l’institution d’enseignement a repris son rythme de croisière et a pu accueillir une soixantaine de forestiers dans son programme destiné aux entrepreneurs en activité.

Agriculture

Parallèlement, une première cohorte pour la relève agricole a été accueillie avec la présence de dix entrepreneurs.

« Pour nous c’était deux nouveautés, puisque nous avons démarré notre volet agricole et c’était notre première formation qui s’adressait spécifiquement à des entrepreneurs en devenir. Ç’a vraiment bien été avec une bonne représentation d’agriculteurs en provenance de différents endroits dans la région. La moyenne d’appréciation a été de 95%, alors on sait que l’on tient quelque chose. »

Le CEMR a aussi été mandaté par Produits forestiers Résolu pour monter un programme sur mesure pour mieux outiller les superviseurs forestiers.

« Rémabec a aussi embarqué et Résolu a démontré un grand intérêt à poursuivre. C’est clairement un besoin de l’industrie auquel on peut être une réponse. »

Avenir

À sa troisième année d’existence, incluant l’année hors norme de pandémie, le CEMR a rejoint 113 entrepreneurs. Une progression importante par rapport aux 42 entrepreneurs reçus à l’an 1. L’objectif est de continuer sur cette lancée.

« Avec 200 clients, on commencerait à être une organisation qui démontre bien sa pertinence et on se situerait aussi dans les paramètres de ce que nous sommes capables de faire avec l’équipe dont nous disposons. J’estime qu’à plus de 250 clients par année, nous devrions agrandir notre équipe. »

Partager cet article