Le CEMR prêt à grandir

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Le CEMR prêt à grandir
Le conseil d’administration du CEMR aborde l’année 2020 avec la volonté de progresser et d’élargir l’offre de formation du Centre. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Après une première année d’opération le Centre d’entrepreneuriat multiressources de Dolbeau-Mistassini (CEMR) a pu éprouver la pertinence de son offre et se dit prêt à accueillir davantage d’entrepreneurs à la recherche de formation.

« C’était notre première année d’opération officielle. Ce fut mouvementé, mais vraiment positif. Nous avons accueilli nos 42 premiers clients, des entrepreneurs en activité et le taux de satisfaction est de 90 %, ce qui démontre que l’on répond à un besoin », a expliqué le directeur général du CEMR, Pierre-Olivier Lussier, à l’occasion de l’assemblée générale de l’organisation.

Ces cohortes étaient constituées d’entrepreneurs forestiers affiliés à Rémabec ou encore à Produits forestiers Résolu. On y retrouvait différents types d’entreprises, que ce soit en récolte, en transport ou encore en voirie.

« Ce fut un bon test pour notre programme, car nous avons reçu une belle diversité de profils d’entrepreneur, tant ceux plus expérimentés que ceux qui le sont moins. »

Objectif 2020

Les entrepreneurs qui ont amorcé leur formation en 2019 seront de retour en 2020 afin de poursuivre le programme, mais il y a naturellement une volonté d’élargir le recrutement.

« Notre objectif est d’aller chercher une soixantaine de nouveaux entrepreneurs, afin de former quatre nouveaux groupes, en plus de ceux qui ont déjà amorcé leur formation avec nous. Nous désirons également démarrer notre première cohorte d’entrepreneurs en devenir. »

Par ailleurs, un projet est dans l’air avec Rio Tinto afin de mettre sur pied une formation dans le volet multiressources.

« Il y a une volonté de travailler ensemble pour créer un groupe qui graviterait autour de l’univers de Rio Tinto. C’est à développer », a laissé entendre Pierre-Olivier Lussier.

Si tout se déroule comme on le souhaite, le CEMR pourrait compter autour de 120 clients en 2020. L’organisation désire également aller recruter dans de nouvelles régions où les activités forestières sont une composante clé.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des