Congèlerie Héritier : le Syndicat des producteurs de bleuets se réjouit

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Congèlerie Héritier : le Syndicat des producteurs de bleuets se réjouit
Congèlerie Héritier (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Le Syndicat des producteurs de bleuets du Québec (SPBQ) accueille avec enthousiasme un nouveau joueur dans l’industrie avec l’arrivée de la Congèlerie Héritier.  

« Je suis extrêmement content. Je pense que l’arrivée de ce nouveau joueur, c’est ce qui va remettre les pendules à l’heure dans l’industrie. L’usine appartient à beaucoup d’actionnaires qui sont producteurs de bleuets et je crois que ça va nous aider pour connaître les vrais coûts de transformation », affirme Daniel Gobeil, président du SPBQ.

En outre, avec une capacité de production située entre 8 et 12 millions de livres par année, la Congèlerie Hériter vient offrir un débouché additionnel pour les bleuets. Ce qui n’est pas mal venu dans un contexte où les producteurs sont soumis à des quotas de boîtes en lien avec la capacité de traitement quotidienne des usines.

« Avec les quotas, plusieurs producteurs se plaignaient que la saison s’étire trop longtemps. Quand les bleuets attendent trop longtemps, il y a une perte de qualité du produit et des pertes additionnelles. Dans une très grosse année, ça ne fera pas une différence marquée puisqu’il faudra attendre quand même, mais dans une année où on est dans les 75 millions de livres, cette nouvelle usine va donner un bon coup de main. »

Pour Daniel Gobeil, il ne fait aucun doute que les producteurs de bleuets sortiront gagnants d’un contexte où le marché de la transformation est davantage diversifié.

« On accueille ce projet très positivement. Même qu’un autre projet de la sorte s’annoncerait demain matin et on l’accueillerait à bras ouverts! »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des