725 000$ bien investis pour Grues Beausini

Photo de Yohann Harvey Simard
Par Yohann Harvey Simard
725 000$ bien investis pour Grues Beausini
L’entreprise dolmissoise Grues Beausini s’est dotée d’un tout nouveau garage. Une nouvelle infrastructure qui facilitera les réparations et le lavage de ses grues. (Photo : courtoisie)

Malgré la pandémie, les ambitions des Grues Beausini restent inébranlables. En pleine tempête, l’entreprise dolmissoise a investi 725 000 $ dans sa relocalisation et l’achat d’équipements.

C’est dorénavant à partir de la rue Lucien-Beauchamps que l’entreprise spécialisée en location de grues opérées dirigera ses activités.

Au coût de 500 000$, Alexandre Fortin, désormais actionnaire de l’entreprise à 80%, a pu mettre la main sur un terrain vacant situé dans le parc industriel de Dolbeau-Mistassini. Cette acquisition lui a permis de procéder à la construction d’un garage qui facilitera notamment l’entretien des six grues que compte maintenant l’entreprise.

« Maintenant, je vais pouvoir faire tout à partir du garage. D’ailleurs, ça faisait longtemps que j’en voulais un, mais ça revenait plus cher qu’une bâtisse flambant neuve », indique Alexandre Fortin.

Bâti sur deux étages et possédant une superficie de 4 000 pieds carrés, le nouveau garage pourra également servir d’espace d’entreposage pour quatre grues.

Croissance

Fondée en 2014, l’entreprise a depuis connu une croissance soutenue. D’une grue, elle est passée à six, alors que sept employés se sont ajoutés en cours de route.

D’ailleurs, Grues Beausini a franchi une autre étape de son expansion lorsque ce printemps, elle s’est portée acquéreuse d’un fardier.

L’imposant transporteur, qui a quant à lui nécessité un investissement de 225 000 $, contribuera à donner plus d’autonomie à l’entreprise.

« On avait toujours du très bon service de la part des compagnies de location, mais c’est sûr que quand je suis tombé sur ce deal-là, je n’ai pas pu passer à côté. C’est extrêmement rare qu’on trouve un fardier qui convient à ce point-là à nos besoins. »

Pandémie

Alexandre Fortin admet que la pandémie a affecté les opérations de son entreprise, mais affirme aussi en avoir tiré parti.

« On a une baisse de 30% du chiffre d’affaires, mais avec les taux d’intérêt qui étaient à la baisse, ça nous a donné une chance. C’est d’ailleurs ce qui a fait avancer le projet du garage », explique-t-il.

Par ailleurs, les affaires n’ont pas tardé à reprendre de plus belle.

« On est présentement sur la phase 3 des Serres Toundra à Saint-Félicien. Les contrats ont aussi repris dans le coin de la Baie James et dans le secteur résidentiel. »

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires