« Un module de jeu, c’est juste trop compliqué »

« Un module de jeu, c’est juste trop compliqué »
(Photo TC Media – Archives)

DOSSIER TC. Les exigences du ministère de Famille ont des impacts concrets sur les activités dans les CPE. Au CPE Croque-Lune de Dolbeau-Mistassini, on ne retrouve pas de module de jeu à l’extérieur puisqu’il est trop difficile d’assurer qu’un tel équipement réponde aux normes.

« On a une belle cour extérieure avec des jeux d’eau, un carré de sable et tout ce qu’il faut pour s’amuser, mais avoir un module de jeu c’est juste trop compliqué. C’est à peu près certain qu’il ne répondra pas aux normes alors t’es mieux de ne pas en avoir », soutient Candide Sauvageau, directrice du CPE Croque-Lune. Les modules comprenant une glissade seraient particulièrement problématiques, selon ce que rapporte Candide Sauvageau.

« Honnêtement, avoir une glissade, ce serait presque impensable de ne pas déroger aux normes. Ces modules sont coûteux alors tu es mieux d’investir dans d’autres jeux », soutient-elle. La baignade représente un autre élément qui est affecté par les normes du ministère.

Des règles précises prescrivent à quelle température et quel taux d’humidité il est possible ou non de se baigner. Ce point irrite d’ailleurs plusieurs parents qui souhaiteraient que leur enfant puisse se baigner plus régulièrement pendant l’été, selon Candide Sauvageau.

Malgré ces quelques irritants, il ne faudrait pas pour autant croire que les normes ne sont pas importantes. « C’est vrai que les règles sont très sévères. Il y a beaucoup de normes, mais je pense que c’est correct, car ça nous protège, nous le personnel », affirme Candide Sauvageau.

Partager cet article