Deux sœurs et des sacs à main

Deux sœurs et des sacs à main

Les deux sœurs se complètent dans l’entreprise. Céline est l’artiste de finition, tandis que Marjolaine s’occupe de la taille du tissu et de la création. (Photo Trium Médias – Guillaume Pétrin)

C’est l’histoire de deux sœurs à la retraite, l’une anciennement infirmière et l’autre massothérapeute, qui occupent maintenant leurs temps libres à fabriquer des sacs à main uniques.

«Ce n’est pas parce que l’on est à la retraite, qu’on fait rien», s’exclame l’une d’elle.

Depuis 2015, Céline et Marjolaine Rousseau créent des sacs et autres articles de mode à partir de morceaux de tissu, de cuir et de fourrure récupérés.

Force est d’admettre que l’odeur du cuir est bien présente dans ce petit atelier situé au deuxième étage du garage, sur le bord de la rivière Péribonka.

Entre ces murs, elles confectionnent de A à Z des créations artisanales et toutes plus originales les unes des autres: bracelets, sacs à main, pochettes de coiffeuse, sacs pour hommes, etc.

Chacune de leurs créations est unique. Elles récupèrent des morceaux de tissu, de cuir et de fourrure. (Photo tirée de Facebook – Rosi Belli)

Une idée, un projet

D’où est venu l’idée de fonder cette petite entreprise et surtout, pourquoi continuer de travailler alors que l’heure de la retraite avait bel et bien sonnée?

«C’est Marjolaine qui voulait un sac. Ma fille Mireille a lancé l’idée que tant qu’à en faire un, aussi bien en faire plusieurs et en vendre! Depuis trois ans, tout s’est enclenché. On avait des demandes et on n’avait même pas l’équipement nécessaire», affirme en riant Céline.

Filles d’une mère artisane de la couture, les deux n’avaient jamais travaillé le cuir auparavant. Elles avouent que tout ce processus les aide à sortir de leur zone de confort.

«On a appris et maintenant on sait! On s’est découvert une fibre créatrice et artistique. On continue, car on aime ça tout simplement. En plus, il y a un côté thérapeutique!»

Salon des métiers d’art et du terroir 2018

Du 7 au 11 novembre 2018 se tiendra la 38e édition du Salon des métiers d’art et du terroir, présenté au Centre de Congrès et Hôtel Le Montagnais, à Saguenay.

L’an passé, l’événement a attiré plus de 6 000 visiteurs, ce qui exige l’implication d’une trentaine de bénévoles. Au total, 60 exposants, dont 22 nouveaux, proposeront leurs différents produits aux visiteurs.

À cela s’ajoutent des dizaines d’activités de créations et démonstrations. Les gens pourront assister à des conférences et au défilé de mode.

Les deux sœurs confectionnent des sacs à main de qualité supérieure, dans leur petit atelier situé sur le bord de la rivière Péribonka. (Photo Trium Médias – Guillaume Pétrin)

Poster un Commentaire

avatar