Découvrir les possibilités de carrière de chez nous

Découvrir les possibilités de carrière de chez nous

Hélène Laprise, Hélène Darveau et Yves Roberge font partie du comité de l’approche orientante.

Crédit photo : Trium Médias - Serge Tremblay

Faire découvrir aux jeunes les opportunités de carrière d’ici et semer une graine pour favoriser le retour en région. C’est ce que souhaite mettre en place la polyvalente Jean-Dolbeau, avec une nouvelle initiative destinée aux jeunes de 4e et 5e secondaires.

Le comité de l’approche orientante de la polyvalente Jean-Dolbeau souhaite tenir une journée carrière en entreprise où les jeunes pourront découvrir les métiers en forte demande dans la MRC de Maria-Chapdelaine.

« L’idée nous est venue en raison de la pénurie de main-d’œuvre. On a contacté Produits forestiers Résolu, Rémabec et Dolbeau Oxygène et ils se sont montrés vraiment très intéressés à rencontrer les élèves », explique Hélène Darveau, qui fait partie du comité.

On ne veut cependant pas se limiter qu’à ces seules entreprises et on espère pouvoir en recruter d’autres dans différents domaines de l’activité économique locale où les besoins de main-d’œuvre sont réels.

« Il y a actuellement beaucoup d’opportunités et on veut toucher un peu à tout. »

Parcours

Pour les entreprises qui peuvent se le permettre, l’objectif serait de mettre en place un parcours sur les lieux de travail où les jeunes pourraient vivre un contact privilégié avec les travailleurs. Celles qui n’ont pas cette capacité d’accueil pourront être présentes à la polyvalente dans un kiosque ou une formule similaire.

« C’est une nouvelle activité pour montrer aux jeunes qu’il y a des belles opportunités de carrière chez nous. Des jeunes qui aspirent à vivre en région, il y en a. Si on arrive à amener un déclic à un jeune face à un métier, ce sera mission accomplie », mentionne Yves Roberge, enseignant et membre du comité de l’approche orientante.

Formation

Même si certaines entreprises ont abaissé leurs critères d’embauche en raison de la pénurie de main-d’œuvre, l’activité insistera sur l’importance d’aller chercher un diplôme et une formation complète.

« La formation va toujours demeurer importante. Certains jeunes pourraient être tentés d’aller un peu vite et d’intégrer directement le marché du travail, mais on ne sait jamais ce qui va se passer. Oui, on vit une pénurie de main-d’œuvre, mais la situation peut évoluer. Avoir une formation demeure la clé », souligne Hélène Darveau.

L’activité aura lieu le 21 mars. Toute entreprise qui souhaite y prendre part peut communiquer avec Hélène Laprise au 418-276-0984 poste 4407 pour plus d’informations.

Poster un Commentaire

avatar