Rachel Villeneuve-Boily se raconte dans « Moi, la miraculée »

Rachel Villeneuve-Boily se raconte dans « Moi, la miraculée »
Rachel Villeneuve-Boily raconte l’histoire d’un accident qui a passé tout près de lui prendre la vie dans « Moi

Victime d’un grave accident lors d’une simple promenade à Péribonka en 2010, Rachel Villeneuve-Boily y restait n’eût été l’intervention d’un bon samaritain. Dans un volume intitulé « Moi, la miraculée », elle revient sur cet incident et recueille les témoignages de ses proches, qui ont dû monter une garde de tous les instants à son chevet alors qu’elle oscille entre la vie et la mort.

Alors qu’elle prenait une marche à Péribonka en 2010, Rachel Villeneuve-Boily effectue une chute et se fracture la hanche. Après avoir rampé sur une distance d’environ 1 km, elle se recroqueville épuisée dans un fossé, convaincue que c’est la fin.

Roméo Côté, de Dolbeau-Mistassini, qui passait dans le secteur avec son VTT la trouvera et lui portera secours. Une fois au centre hospitalier, il faut plus de cinq heures pour qu’elle retrouve une température corporelle normale, sans compter la gravité de ses blessures.

« Le médecin me donnait 15 % de chance de survie et il a avoué avoir gonflé un peu le chiffre pour le bienfait de mes enfants », rappelle Rachel Villeneuve-Boily.

Avec « Moi, la miraculée », Rachel effectue un retour sur son accident, présente les témoignages de ses proches et amis et lance quelques remerciements adressés à ceux et celles qu’elle considère un peu comme des anges gardiens. « Moi, ça m’a permis de voir comment mes enfants ont vécu ça. Pour eux, d’écrire leur témoignage a été une forme de thérapie », précise-t-elle.

Publié aux éditions Vivat, le volume est disponible dans diverses librairies de la région, dont à Dolbeau-Mistassini. Une part des sommes recueillies par la vente du livre sera remise à la Fondation du rein, une cause qui a touché plusieurs membres de la famille de Rachel Villeneuve-Boily.

Par ailleurs, l’auteure sera présentée lors du Festival La note en folie de Saint-Augustin les 9-10-11 août prochain. La population est invitée à venir la rencontrer pour l’occasion. —S.T.

Partager cet article