Odette Bouchard-Delage aime les mots depuis son enfance

Odette Bouchard-Delage aime les mots depuis son enfance
Odette Bouchard-Delage.

LES GENS DE LETTRES. « Le jeu de scrabble a vu le jour deux ans après que je sois née et j’ai grandi avec puisque ma mère m’y a initiée dès que j’ai eu 5 ans », raconte Odette Bouchard-Delage, qui depuis 1990 est membre du Club de scrabble Les gens de lettres et où elle remporte la presque totalité des parties qu’elle joue.

À l’échelle du Québec, Odette Bouchard-Delage fait partie des meilleures joueuses de scrabble. Lorsqu’elle participe à diverses compétitions, elle s’inscrit facilement parmi les 10 meilleures et elle remporte régulièrement certains tournois. « Ce qui me frustre le plus, c’est de ne pas pouvoir battre le champion québécois, Germain Boulianne, qui accumule des scores de 100% à presque toutes les parties », avance Odette, qui avoue par ailleurs avoir remporté à une occasion la victoire contre lui.

La passion des mots, du vocabulaire et de la juste expression, Odette Bouchard-Delage la doit à sa mère, qui lui a enseigné dès l’âge de trois ans. « Ma mère enseignait aux Passes dangereuses et je l’ai accompagnée dès que j’ai eu trois ans en classe », commente celle qui terminera son école normale à l’âge de 18 ans. Elle débutera elle aussi dans l’enseignement. Un concours de circonstances l’amènera à s’orienter comme danseuse dans les bars avant de terminer comme barmaid sa vie active, au Bar Le p’tit Henri à Dolbeau-Mistassini.

« Au travail j’avais continuellement mon cahier de mots croisés. Entre deux danses lors des spectacles ou encore entre le service de deux clients lorsque j’étais barmaid, je faisais des mots croisés en utilisant le moins possible un dictionnaire », relate Odette.

Lorsqu’elle était chez elle, elle « tannait » son conjoint pour qu’il joue au scrabble avec elle. Dès que son fils eut cinq ans, elle l’initia à ce jeu et elle a aussi montré à son petit-fils, lui aussi dès l’âge de cinq ans, les règles et secrets du jeu.

En joignant le Club Les gens de lettres en 1990, Odette Bouchard-Delage découvre la formule du duplicata et se met à la compétition à l’échelle du Québec. Stratégiquement, Odette avoue être une profiteuse. Même si elle a de la facilité à découvrir un mot payant avec les lettres qu’elle pige, elle précise qu’il est parfois beaucoup plus « payant » d’utiliser les mots des autres et les bonis indiqués sur la plaquette, ce qui lui fait dire qu’elle est une profiteuse. Il appert que la stratégie d’Odette Bouchard-Delage s’avère gagnante puisqu’elle sait conserver sa place sur le podium lors des parties hebdomadaires disputées aux Gens de lettres.

Partager cet article

4 thoughts on “Odette Bouchard-Delage aime les mots depuis son enfance

Comments are closed.