Mes Sympathies à Saint-Eugène-d’Argentenay : quand la mort a de quoi faire rire

Mes Sympathies à Saint-Eugène-d’Argentenay : quand la mort a de quoi faire rire
Le spectacle fait aussi place à quelques grands succès musicaux des années 80.

THÉÂTRE. L’église de Saint-Eugène n’a certainement jamais vu des funérailles aussi loufoques. La pièce Mes Sympathies, de Jimmy Doucet, remplit son mandat, soit offrir un divertissement où le rire est au rendez-vous.

Pepére a beau être mort, il n’en a pas fini avec les siens. Les enregistrements qu’il a laissés derrière lui promettent de bouleverser ses petits-enfants… et pas nécessairement dans le sens où on serait porté à le croire.

Mes Sympathies donne lieu à une suite de moments loufoques et de scènes où on fait place à la musique des années 80, époque dans laquelle se situe la pièce.

Les spectateurs étaient nombreux pour la première, qui était présentée dans la soirée du 11 juillet, et ont réservé un bon accueil à la performance des comédiens. Le public a ri de bon cœur tout au long du spectacle, qui donnait également une petite place à des bénévoles de la municipalité.

La pièce réserve en effet des rôles mineurs à des gens de l’endroit, qui peuvent ainsi découvrir le théâtre. Jimmy Doucet ne s’en cache d’ailleurs pas, la participation d’un groupe de bénévoles de la municipalité est l’une des clés qui assurent le succès de cette expérience théâtrale en milieu rural.

Cet été marque la huitième année où la municipalité de Saint-Eugène-d’Argentenay et Jimmy Doucet font équipe pour présenter du théâtre dans la localité. Au fil des ans, les spectacles qui y ont été présentés ont connu du succès et il y a fort à parier que la recette exploitée dans Mes Sympathies permettra de continuer dans cette veine.

Mes Sympathies est présentée les mardis et mercredis, jusqu’au 16 août, à l’église de Saint-Eugène-d’Argentenay.

Partager cet article