Cyrano de Bergerac présenté à Dolbeau-Mistassini : « C’est tout à fait de notre époque »

Cyrano de Bergerac présenté à Dolbeau-Mistassini : « C’est tout à fait de notre époque »
Cyrano de Bergerac sera présenté le 1er mars, à la Salle Desjardins-Maria-Chapdelaine. Ici Hugo Giroux et Mélanie Pilon, qui tiennent les rôles-titres. (Photo : courtoisie)

Grand classique du théâtre français signé Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac sera présenté le 1er mars à la Salle Desjardins-Maria-Chapdelaine. Un texte qui demeure pertinent plus d’un siècle après sa parution.
« C’est très actuel, ça porte sur l’identité et sur la perception que Cyrano de Bergerac a de lui-même. Je trouve que c’est tout à fait de notre époque, où on est beaucoup dans les perceptions et l’image, alors qu’il y a plus que ça à la valeur d’un individu », affirme le comédien Hugo Giroux, qui tient le rôle-titre dans cette production de La Comédie Humaine.
Affublé d’un nez énorme, Cyrano de Bergerac a une perception négative de son apparence, mais il la compense par son intelligence, son charisme et sa capacité à manier les mots. Il aidera Christian à séduire la belle Roxane, dont il est lui-même secrètement amoureux.
Adaptation
Alors que l’œuvre originale était d’une durée de près de 3h, l’adaptation proposée par La Comédie Humaine fait 1h40 et réunit une équipe de neuf comédiens. Le texte en alexandrin est préservé, une composante essentielle pour rendre justice à l’œuvre, estime Hugo Giroux.
« C’est vrai que le texte en alexandrin, ça peut effrayer les gens, mais quand ça part, le public embarque immédiatement. On l’a même joué dans des représentations scolaires et les jeunes ont été accrochés tout de suite. C’est notre langue, c’est la beauté de notre vocabulaire et ça passe très bien auprès du grand public. »
À cette adaptation s’ajoutent des changements de décor surprenants et toute une panoplie de costumes d’époque.
Défi
Le rôle de Cyrano de Bergerac serait apparemment l’un des rôles les plus difficiles à endosser dans le théâtre français. Outre le texte qui peut être difficile à mémoriser, l’acteur doit aussi être en mesure de jouer plusieurs émotions.
« C’est un rôle qui te permet de jouer un peu tout. D’abord, Cyrano a un charisme imposant, mais au niveau émotif, tu vas de la colère jusqu’à la tendresse très fine où tu peux voir sa sensibilité. Ça te permet de jouer vraiment tous les registres et c’est un des rôles les plus ardus. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des