Benoît Labonté a vu sa carrière prendre tout un tournant

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Benoît Labonté a vu sa carrière prendre tout un tournant
Benoît Labonté

Le Dolmissois Benoît Labonté ne manque pas de travail depuis qu’il a décidé de faire le saut à plein temps dans le monde de la musique. Son spectacle hommage à Joe Dassin et son groupe Nashville Québec le tiennent passablement occupé.

Il sera d’ailleurs de retour sur les planches de la Salle Desjardins-Maria-Chapdelaine les 1er et 2 novembre, afin d’y présenter la plus récente mouture de Souviens-toi Joe. Probablement l’une des dernières occasions pour le public local d’apprécier ce spectacle pour un bon bout de temps.

« J’ai présenté mon spectacle de Dassin ici au cours des trois dernières années et c’était plein. Il ne faut pas non plus abuser, alors je pense que ce sera la dernière fois », lance Benoît Labonté.

Ce dernier assure que ceux qui ont vu son spectacle lors de la première année verront quelque chose de très différent cette fois-ci s’ils reviennent.

« Le décor et les costumes ont changé. Maintenant, on a aussi une projection avec la narration qui raconte la vie de Joe à travers ses chansons. Le spectacle a vraiment pris de l’ampleur. Le spectacle roule très bien et on fait de grosses salles. »

Risque

Pour Benoît Labonté, tout s’est mis en marche lorsqu’il a décidé de se produire lui-même au Capitole de Québec il y a quelques années.

« J’ai couru un risque financier important, car louer le Capitole, ça coûte cher! J’y croyais, j’ai pris un risque et ça s’est avéré être le bon choix. C’est ce qui a tout déclenché et fait en sorte que le spectacle a levé. »

Les contrats se sont accumulés et il est même allé présenter son spectacle jusqu’à Moscou. Plus récemment, le Dolmissois a fait le choix de s’installer à Drummondville afin d’être plus près des grands centres.

« Dans ce milieu-là, malheureusement, tu peux difficilement te permettre d’être éloigné des grands centres, car le PR (relations publiques) est très important. »

D’autant plus qu’il se produit lui-même plutôt que de se faire représenter.

Projet

Benoît Labonté a d’autres projets, notamment pour Nashville Québec, qu’il souhaite amener plus loin.

« On a fait le Casino de Hull et c’était toute une expérience. J’aimerais faire rentrer le show en théâtre et j’y travaille. J’ai plusieurs choses en branle, autant avec Nashville qu’avec Dassin », assure-t-il.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des