Courir en hiver… il suffit de le faire intelligemment!

Courir en hiver… il suffit de le faire intelligemment!

Stéphane Leroyer montre ici une chaussure cloutée pour affronter les pires intempéries.

Crédit photo : Trium Médias - Serge Tremblay

La popularité de la course à pied ne se dément pas dans le haut du lac. Même en hiver, les amateurs ne se laissent pas arrêter par la neige et poursuivent leur activité de prédilection. Il suffit d’avoir le bon matériel.

C’est ce qu’explique Stéphane Leroyer, copropriétaire du magasin Sports Experts de Dolbeau-Mistassini et lui-même un adepte de course à pied.

« L’été, la course à pied est le sport numéro un, mais même l’hiver, ça représente pour nous une forte clientèle. L’important, c’est de la pratiquer correctement avec le bon équipement pour éviter les blessures et les engelures. »

Sur ce plan, la clé est de se vêtir de plusieurs couches. Il faut d’abord porter une première couche en laine mérinos ou en synthétique. La seconde couche est un vêtement isolé et la troisième est constituée d’une veste et d’un pantalon spécial qui coupe le vent à l’avent et qui laisse passer la transpiration par l’arrière.

« Pour les vêtements, il s’agit essentiellement du même type de vêtement que l’on vent pour la raquette ou pour le ski de fond. L’objectif, c’est de transpirer, mais de le faire correctement. »

Porter les bons vêtements fait la différence pour les sports de cardio pratiqués l’hiver.

Chaussures adéquates

Les fabricants de chaussures de courses ont mis au point des souliers adaptés à l’hiver. Le matériel utilisé permet de laisser respirer le pied, tout en le gardant au sec le plus possible en étant imperméable à l’eau.

« Les chaussures ont des crampons pour pouvoir courir sans risque sur la neige durcie. Pour les mordus qui sortent peu importe la météo, il y a aussi des souliers à clous qui permettent de courir à même la glace. »

Courir avec la bonne approche

Amateur de course et surtout de ski de fond, Stéphane Leroyer explique qu’il faut respecter l’hiver.

« Pour moi, la limite pour une sortie est pas mal de -15 à 20 degrés. À partir de ces températures, tu sens que c’est plus difficile pour la respiration.»

Il ajoute qu’il est également important de pratiquer le sport avec la bonne approche. Les spécialistes recommandent de réduire la taille de sa foulée et de parcourir de moins longues distances.

« Pour le coureur, à moins de pratiquer le sport en intérieur, l’hiver est une saison dans laquelle on maintient sa forme. Ce n’est pas une saison pour améliorer ses performances. »

Poster un Commentaire

avatar