Coupe d’arbres au quartier des anglais : Un saccage selon des résidents

Coupe d’arbres au quartier des anglais : Un saccage selon des résidents

Les coupes qui ont eu lieu dans le quartier des Anglais n’ont pas plu aux résidents du secteur.

Crédit photo : Trium Médias - Serge Tremblay

Les résidents du quartier des Anglais, à Dolbeau-Mistassini, n’ont pas apprécié les coupes d’arbres qui ont eu lieu dans leur secteur, qu’ils qualifient de saccage.

C’est du moins le mot qu’a employé l’un des propriétaires du secteur, Mario Couture, lors de la dernière séance du conseil municipal de Dolbeau-Mistassini.

Celui-ci estime que plus d’arbres ont été coupés que nécessaire, ce qui dénature complètement le cachet de ce quartier patrimonial.

« Ça devait respecter l’environnement et il devait y avoir un plan de gestion exemplaire. Je ne sais pas si l’on s’est laissé endormir, mais on devait rester avec un boisé », a fait valoir Mario Couture.

On parlait à l’origine d’une coupe de 60 % des arbres, mais on a plutôt atteint les 75 %, selon la Ville de Dolbeau-Mistassini.

Pas le choix

Pour l’administration municipale, la coupe qui a été réalisée dans le quartier des Anglais était absolument nécessaire. Les maladies et la présence de fourmis charpentières motivaient cette décision.

« On a pris cette décision, car il fallait le faire. Ce n’était pas de gaieté de cœur, on aurait aimé mieux ne pas avoir à le faire, mais c’était nécessaire. Ça aurait probablement dû être fait dans le passé, mais on est là, il fallait agir », a précisé le maire, Pascal Cloutier.

Est-ce que plus d’arbres ont été coupés que nécessaire? Le maire n’est pas de cet avis.

« Il y avait des normes et des devis qui ont été respectés. On ne donnait pas un chèque en blanc à l’entrepreneur. Il a fait le travail comme convenu. »

Reboisement

Un plan de reboisement devait être présenté aux résidents à relativement court terme.

Le plan en question doit proposer la plantation d’arbres de plusieurs essences différentes et de tailles variables, pour obtenir un boisé diversifié.

Les travaux de reboisement devraient quant à eux avoir lieu au mois de novembre.

1
Poster un Commentaire

avatar
1
0
0
 
1
Jean-Yves Nadeau
Jean-Yves Nadeau
Invité
Jean-Yves Nadeau

Pas surpris du tout. Cloutier ne fait pas dans la dentelle. On se croirait en pleine colonisation début 1900.