Budget 2019 à la MRC : pas le choix de puiser dans les surplus

Budget 2019 à la MRC : pas le choix de puiser dans les surplus

Le préfet Luc Simard.

Crédit photo : Trium Médias - Serge Tremblay

La MRC de Maria-Chapdelaine a dû puiser tout près de 250 000 $ dans son surplus accumulé pour boucler son budget 2019. Les coupures subies en lien avec l’abolition des CLD et de la CRÉ, il y a quelques années, sont notamment en cause.

Les sommes résiduelles que l’on retrouvait dans ces différents fonds ont été épuisées, de sorte que la MRC a dû faire un effort additionnel pour maintenir son implication en ce qui a trait au développement économique.

« Nous avons subi une baisse de revenus dans les transferts pour le développement économique. On avait des surplus de la CRÉ et du CLD, mais là on ne les a plus. C’est environ 510 000 $ en moins, c’est non négligeable », souligne le préfet Luc Simard.

Actuellement, le Fonds de développement des territoires dispose d’une enveloppe de l’ordre de 1,2 M$ alors que l’on disposait autrefois de 1,7 à 1,8 M$ en incluant les surplus.

« Si on veut pouvoir respecter nos obligations en matière de développement économique, il faudra revenir au niveau où l’on était à l’époque. Ça fait partie des revendications que l’on fait avec la FQM. »

L’an dernier, une somme de 196 000 $ avait été appropriée dans le surplus accumulé. Cette fois-ci, 249 250 $ ont été nécessaires pour élaborer un budget qui fut particulièrement ardu à compléter, selon le préfet.

« Cette année, c’est vraiment particulier et il va falloir trouver une solution à long terme, car on ne pourra pas continuer comme ça. On a besoin d’avoir un fonds de roulement au niveau de nos opérations pour éviter de tomber sur une marge de crédit. »

Le surplus accumulé de la MRC se situe à 1,7 M$.

En chiffres

Pour l’année 2019, la MRC de Maria-Chapdelaine prévoit des revenus et des dépenses 15 980 900 $.

Les principaux postes de dépenses sont l’aménagement et l’urbanisme (4 637 300 $), le développement économique (4 072 400 $) et l’hygiène du milieu (2 815 400 $).

Le service de la dette a aussi considérablement augmenté en raison des emprunts nécessaires à la réalisation du projet de minicentrale sur la 11e chute de la rivière Mistassini. Alors qu’il en coûtait 1 347 400 $ en 2018 pour la dette, la MRC devra débourser 2 032 800 $ en 2019.

Poster un Commentaire

avatar