Atteint d’acidose lactique, David défie les statistiques

Atteint d’acidose lactique, David défie les statistiques

David Paquet, même s’il est atteint de l’acidose lactique, réussit ses entraînements de judo et porte fièrement sa ceinture blanche et jaune. (Photo Trium Médias – Guillaume Pétrin)

Selon le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, près de 85 % des enfants, atteints d’acidose lactique, mourront avant l’âge de cinq ans. Parmi les enfants qui défient cette triste statistique, il y a David Paquet, un jeune Dolmissois âgé de 13 ans.

Le jeune, pratique le judo au moins deux fois par semaine, sous les conseils de son père et entraîneur, Joël Paquet.

Le jeune judoka pratique son sport, entouré des autres membres du club de judo Albatros. Tout comme les autres sportifs, il parfait ses techniques sur les tatamis du club, en plus de pratiquer le combat au sol.

«À cause de sa maladie, on évite les compétitions et on tente de prévenir les chutes, car le risque de migraines est élevé dans son cas. Pour le reste, il passe son grade comme tout le monde et rien ne l’arrête», admet son père, fier de sa progéniture et des progrès qu’il a accompli depuis un an.

Un vrai sportif

Le papa, qui agit comme directeur technique du club de judo, trouve très important de ne pas mettre son fils à part.

«Il fait tout, il suit pareil comme les autres. On ne s’est jamais arrêté à sa maladie, même si cela demande une bonne adaptation, David étant toujours avec nous.»

Que ce soit avec son vélo adapté, sa motoneige, dans la piscine, ou lorsqu’il revêt son judogi, David continue d’avancer dans la vie, à son rythme.

«Le judo a été la meilleure chose de toute sa vie. Cela a eu un impact majeur sur sa dextérité, sa motricité, sa flexibilité et sa force générale. Ça lui permet aussi de se retrouver en gang», souligne le père, sous le sourire et regard approbateurs de fiston.

La pratique du judo a permis à David de faire d’énormes progrès physiques et cela lui permet aussi d’avoir un réseau social comme tout le monde. (Photo courtoisie)

Le club Albatros relocalisé

Le club de judo Albatros existe depuis déjà plus de 40 ans et pourra poursuivre son développement dans de nouveaux locaux, dès septembre.

En effet, se retrouvant sans local à cause de leur récent départ de l’école secondaire Des Chutes, le directeur technique du club, Joël Paquet a eu l’agréable surprise de recevoir un coup de main majeur, de la part de la ville de Dolbeau-Mistassini.

«Plus de 15 000 $ ont été octroyés pour l’achat de tapis et un nouveau dojo sera aménagé dans l’ancien local du bingo.»

Le local, situé au-dessus de la maison des jeunes Le Jouvenceau, secteur Mistassini, nécessitera quelques travaux, qui permettront de répondre désormais aux normes du club.

«Le sport est de plus en plus populaire, il y a environ 70 personnes inscrites aux entraînements, dont 25 nouveaux débutants.»

Poster un Commentaire

avatar