Vieux Moulin de Sainte-Jeanne-d'Arc : on fait revivre le logement du 2e propriétaire Lionel Gaudreault

Vieux Moulin  de Sainte-Jeanne-d'Arc : on fait revivre le logement du 2e propriétaire Lionel Gaudreault
Vieux Moulin

TOURISME. Les visiteurs qui se rendent aux installations du Vieux Moulin de Sainte-Jeanne-d’Arc découvrent année après année ce qu’était l’opération d’un tel équipement jusqu’à la fin de la décennie cinquante. Cet été, les responsables de la gestion et de l’animation du site ont choisi de faire revivre le logement dans lequel résidait le deuxième propriétaire du moulin, Lionel Gaudreault, alors que les visiteurs peuvent de se familiariser avec la cuisine qui était installée au deuxième étage du Vieux Moulin.

« Chaque année nous cherchons à utiliser les ressources et équipements qui servaient à opérer le moulin, ce qui nous permet de présenter des nouveautés de la vie du temps où le moulin représentait l’apport économique majeur de la municipalité », indique Pauline Tremblay, responsable de l’opération du site touristique.

Tous les jours, de 9h00 à 17h00, des guides font visiter les installations et expliquent le fonctionnement du moulin et des équipements utilisés pour le sciage du bois. Le deuxième étage sert aussi de salle d’exposition et c’est à cet endroit que l’on y présente diverses thématiques sur la vie du village et du vieux moulin.

Site patrimonial

Pauline Tremblay rappelle que depuis les travaux majeurs de restauration entrepris en 2009, Le Vieux Moulin de Sainte-Jeanne-d’Arc est devenu une attraction patrimoniale majeure.

« Nous avons découvert que le grenier du Vieux Moulin contenait des équipements servant à moudre le grain et d’autres pièces d’origine qui nous ont conduits à développer plusieurs thématiques de la vie économique de Sainte-Jeanne-d’Arc», déclare Pauline Tremblay.

Au début de la décennie 2010, le comité de développement du Vieux Moulin a mis de l’avant une animation théâtrale pour faire découvrir l’histoire, le site et les aménagements du Vieux Moulin. Actuellement, il n’est pas question de revenir à ce type d’animation pendant la période estivale.

Partager cet article