Une deuxième vie pour les Jardins de Normandin

Une deuxième vie pour les Jardins de Normandin

Sentier de marche.

Crédit photo : courtoisie

Après des années d’abandon, le site des Jardins de Normandin a véritablement repris vie et est devenu un point de convergence pour plusieurs citoyens de la localité.

Bien que l’on ait tenté d’y faire lever un projet de nature touristique, c’est finalement avec une initiative communautaire que les Jardins de Normandin ont pu renaître.

L’été dernier, des citoyens y ont cultivé des parcelles de jardins, permettant ainsi de redonner un peu de vitalité au site. Cet hiver, plusieurs personnes ont adopté l’endroit comme lieu convivial pour y pratiquer des activités en plein air.

« Le sentier de marche est très populaire. J’y vois des gens tous les jours. Il fait un kilomètre et quart, donc c’est juste bien pour les personnes plus âgées. À date, ça fait 42 fois que je l’ouvre avec un tracteur et les gens y reviennent toujours », explique Jean-Marc Bernard, président des Jardins communautaires Normandin.

Pendant l’été.

Projets

Le site compte également un sentier de raquette et une piste de ski de fond. Là encore, les adeptes sont au rendez-vous, ce qui incite l’équipe des Jardins communautaires à envisager de faire plus l’an prochain.

« L’endroit est populaire, alors on va peut-être essayer de modifier un peu notre site en vue de l’hiver prochain. Cet été, on en profitera possiblement pour élargir la piste de ski de fond. On a aussi une patinoire sur l’ancien étang, mais elle est située trop loin. On va la rapprocher pour que ce soit plus accessible. »

Le tout se fait avec des moyens limités et de l’huile de bras de bénévoles, mais les résultats obtenus jusqu’à maintenant sont au-delà des attentes.

Jardins

Quant à la saison estivale, elle promet d’être achalandée dans la section réservée aux jardins communautaires. Les citoyens peuvent y louer une parcelle et la cultiver pour avoir des légumes du potager dans leurs assiettes.

« L’été dernier, on avait 35 parcelles et là, on a déjà des réservations pour 55. On pense pouvoir monter à autour de 70 à 80 parcelles à notre deuxième année, on ne s’y attendait pas. »

Des parcelles seront aussi réservées à des classes primaires du secteur afin d’initier les jeunes au jardinage.

« C’est une belle activité pour le social. Tu t’y rends le soir et il y a toujours une dizaine de personnes, alors tout le monde se donne un coup de main. Dans le fond, c’est un lieu de rencontre. »

Poster un Commentaire

avatar