Une corde en lacets tressés sur 2,2 km entre les deux ponts

Photo de dhudon
Par dhudon
Une corde en lacets tressés sur 2,2 km entre les deux ponts
Michel Boudreault enroule au fur et à mesure les lacets tressés et rattachés les uns au bout des autres pour atteindre à ce jour une longueur dépassant les 7 000 pieds. (Photo : Trium Médias - Denis Hudon)

Michel Boudreault veut inscrire un exploit dans le livre des records Guinness et il n’y va pas par quatre chemins. Le septuagénaire veut réaliser la plus longue tresse à partir de lacets récupérés.

Alors que 2022 marque les 25 ans de la fusion municipale, son projet en cours de réalisation consiste à rejoindre les deux extrémités des ponts de Dolbeau et de Mistassini par une longue chaîne de lacets tressés et attachés les uns aux autres. Une distance de pas moins de 2,2 kilomètres.

Ancien fonctionnaire municipal et à la retraite depuis des années, Michel Boudreault est aussi bénévole depuis plus de 30 ans à la Saint-Vincent-de-Paul. Les vêtements et articles récupérés et redistribués dans la communauté, il en voit passer tous les jours. Des lacets de chaussures, de chandails et de patins, il en a récupérés des centaines. D’où l’idée originale de faire une chaîne avec ces lacets.

À l’automne 2019, il s’installe donc dans sa remise, qui sert aussi d’atelier, et commence, pour le plaisir, à tresser des lacets, trois par trois. Il poursuit sa tâche dans le sous-sol de sa résidence l’hiver venu.

Aujourd’hui, sa tresse en lacets fait plus de 7 000 pieds de longueur. Il a même fabriqué un support en bois pour enrouler la natte à mesure qu’elle s’allonge.

« Avec les vêtements et autres articles comme des chaussures qui ne sont plus réutilisables, je retire les lacets. C’est une tâche qui finit par user les doigts. Parfois j’ai de petites douleurs aux mains, mais je m’arrête un moment, puis je reprends. Avec de la patience et en gardant toujours mon objectif en tête, ça me motive », dit-il.

Double mission

Michel Boudreault aimerait associer la Ville de Dolbeau-Mistassini à cette chaîne symbolisant l’union des deux anciennes villes, depuis maintenant 25 ans. Il en a déjà parlé brièvement à des membres du conseil municipal et attend la suite.

Stéphane Houde est l’un des conseillers municipaux à qui il en a glissé un mot.

« Après le retour des vacances, on doit se réunir et ce point du 25e anniversaire de la fusion est à l’agenda. J’ignore pour le moment ce qu’il en ressortira, mais personnellement, je crois que ce serait une bonne idée de nous associer à l’initiative de M. Boudreault », dit-il lors d’un appel téléphonique.

Michel Boudreault déroulera sa chaîne de lacets tressés le samedi 17 septembre à compter de 14h (remis au lendemain en cas de pluie), ce qui coïnciderait avec le mois de l’année 1997 où la fusion a été concrétisée.

Michel Boudreault a même reçu une oreille attentive de la part d’agents (contrôleurs) de la sécurité routière du ministère des Transports qui pourraient alors assurer la sécurité et en même temps offrir une visibilité lors de cet événement.

Si le projet se concrétise, au moins 36 bénévoles pourraient soutenir la chaîne à chaque 60 mètres de distance, de la sortie du point de Dolbeau jusqu’à l’entrée du pont de Mistassini.

 

Partager cet article