Un retour réussi pour Cépages en fête

Photo de dhudon
Par dhudon
Un retour réussi pour Cépages en fête
(Photo : Courtoisie)

Après une pause obligée de deux ans avec la pandémie, l’événement Cépages en fête de Dolbeau-Mistassini passe le test avec sa troisième édition, présentée la semaine dernière. Même si Dame nature est capricieuse depuis le début du printemps, la population a répondu présente à ce jeune festival qui, comme le bon vin, veut se bonifier avec les années.

Le président Marc Gagnon avait déclaré à la veille de l’ouverture de l’édition 2022 que c’était l’année où « ça passe ou ça casse ».

« On passe le test haut la main », n’hésite pas à dire Marc Gagnon. « Les gens ont bravé la température et répondu à l’appel. Les activités au centre-ville ont été suivies. C’était plein à craquer sous le chapiteau pour nos deux jours », lance Marc Gagnon.

Pour un jeune festival frappé de plein fouet par la pandémie avec seulement deux éditions derrière la cravate, personne ne pouvait prédire la réponse du public cette année.

L’organisation estime à au moins 3 000 entrées sur le site lors des deux jours de festivités. Le spectacle de Just Do Hits, spécialisé dans les reprises de grands succès musicaux, et celui mettant en scène l’artiste de l’heure, Sara Dufour, ont galvanisé la foule.

« Les gens sur place nous le disaient combien on avait visé juste avec ces deux spectacles. »

Une quinzaine d’artisans et d’exposants, regroupant des vignerons, des microbrasseurs-distilleurs et des producteurs agroalimentaires, ont pu faire connaître leurs produits, dont l’ambassadeur du festival, Mario Pelchat, qui était encore une fois de la fête avec ses divers produits issus de son vignoble.

Pas facile d’attirer des vignobles

L’organisation avait lancé une trentaine d’invitations à des vignobles de la région et d’ailleurs au Québec. La province compte pas moins de 170 vignobles.

La pénurie de personnel affecte aussi les artisans qui ne peuvent pas toujours déléguer des ressources pour participer à un événement comme celui-là. Pour bon nombre de producteurs de vins, basés beaucoup plus au sud de la province, le Lac-Saint-Jean n’est pas à la porte.

Le festival est encore jeune et Marc Gagnon croit que l’intérêt va grandir avec les années.

« Cépages en fête, c’est le premier événement de l’été et c’est important pour nous. On peut déjà imaginer ce que ce sera lorsque la température sera de notre côté. On va assurément tenir une quatrième édition l’an prochain ».

L’organisation met tout en son possible pour accommoder les artisans présents au festival, notamment sur le plan des repas et de l’hébergement.

« Tourisme Dolbeau-Mistassini nous aide énormément avec la location de chalets à coût réduit sur le site du Camping Vauvert-sur-le-lac-St-Jean. On veut faciliter le séjour de nos exposants », conclut le président Gagnon.

Partager cet article