Notre-Dame-de-Lorette: un projet de station d’essence automatisée dans l’air

Serge Tremblay
Notre-Dame-de-Lorette: un projet de station d’essence automatisée dans l’air
La municipalité de Notre-Dame-de-Lorette souhaiterait pouvoir remplacer son réservoir à essence situé au Chalet du 49e par une station automatisée. (Photo : courtoisie – Parc régional des Grandes-Rivières du lac Saint-Jean)

La municipalité de Notre-Dame-de-Lorette souhaite se doter d’un poste d’essence automatisé à son Chalet du 49e. Un projet de 130 000 $ qui demeure en attente de confirmation pour une aide financière.

La localité dispose déjà d’un réservoir d’essence au Chalet du 49e, mais celui-ci n’est pas adéquat pour différentes raisons. Les besoins ont évolué et on souhaiterait pouvoir mettre en place une autre solution.

« Ce réservoir n’est pas vieux, il n’a que 4 ans, mais le problème c’est qu’il est limité aux motoneiges et aux VTT et ne peut pas être utilisé pour une voiture. Il nécessite aussi la présence d’un employé, ce qui engendre des coûts assez élevés », explique la directrice générale de la municipalité, Valérie Tremblay.

Station automatisée

Le projet consisterait à aménager une station automatisée d’un modèle semblable à celle que l’on retrouve à Saint-Stanislas. L’installation permettrait aux motoneigistes et quadistes de faire le plein pendant les heures où l’employé n’est pas disponible, en plus de permettre à la population locale d’aller s’y approvisionner avec leur véhicule.

Le réservoir actuel serait déplacé au village, à proximité du magasin général. Il serait ainsi possible pour la population d’aller y remplir un bidon ou encore de s’y rendre pour leur VTT et motoneige.

« La difficulté pour mener un projet de la sorte, c’est qu’il n’y a aucune aide financière de disponible. Heureusement, il y a la Société du Plan Nord qui a revu ses programmes et nous avons déposé une demande. On espère pouvoir obtenir une aide financière puisque sans ça, ce ne sera pas possible pour une municipalité comme nous d’investir 130 000 $. »

L’obtention d’une aide financière est donc nécessaire pour aller de l’avant.

Plus de service

Outre l’achalandage important du Chalet du 49e, Notre-Dame-de-Lorette compte un noyau de villégiateurs importants au lac Mathieu. Le territoire forestier compte également une quarantaine de camps et chalets.

Notre-Dame-de-Lorette n’a plus de station-service depuis belle lurette. Actuellement, le poste d’essence le plus près est situé à Saint-Eugène-d’Argentenay, à une quinzaine de kilomètres du village.

Partager cet article