Un premier don pour Marjorie

Louis Potvin
Un premier don pour Marjorie
Pierre Guillemette a remis un chèque de 5 033 $ à Marjorie Pedneault provenant des ventes des chandails Uni&Brave. (Photo : courtoisie)

Les ventes des chandails Uni&Brave dépassent les espérances. Et un premier don d’un montant de 5 033 $ a été remis à Marjorie Pedneault, une des braves supportées par l’entreprise fondée par le Félicinois Pierre Guillemette.

« Je suis agréablement surpris de la réaction des gens et la manière dont ils ont embarqué dans la cause. C’est plus que d’acheter un hoodie, c’est épouser la cause qui témoigne que c’est en étant uni qu’on réussit à passer à travers les épreuves de la vie », mentionne l’homme d’affaires.

Il a pris un congé sans solde d’un an de la Sureté du Québec pour mettre sur pied son entreprise lancée en novembre dernier.

Pierre Guillemette s’attend à remettre d’autres dons prochainement à Leucan et à la Fondation de la Greffe de moelle osseuse.

« En plus que 50% des profits sont remis pour chaque item vendu, les gens peuvent faire un don directement à la personne ou à la cause.  Je vais remettre d’autres chèques bientôt et les gens peuvent continuer à encourager Marjorie, car elle en a terriblement besoin. Elle m’épate tant elle est courageuse et déterminée. »

Marjorie Pedneault reçoit actuellement des traitements dispendieux pour lutter contre un cancer du sein métastatique de stade 4.

Solide coup de main

Pierre Guillemette a reçu un appui de taille alors que le groupe Jean Dumas a acheté des chandails pour les remettre à ses employés et aux futurs clients.

« Il s’agit de quelques centaines de hoodies. En tant qu’entrepreneur, monsieur Dumas s’est senti interpellé par la mission d’Uni et Brave et voulait partager ses valeurs d’entreprises tout en redonnant à des causes importantes. Il invite même d’autres entreprises à suivre le mouvement. »

Aussi, l’entreprise Panoramamedia va offrir gratuitement d’afficher l’image de la marque sur des panneaux publicitaires aux abords des routes de la région.

Dans des boutiques

En raison des fortes ventes au Lac-Saint-Jean, des chandails seront disponibles dès cette semaine à la boutique Guy Gilbert et chez Sports Experts de Saint-Félicien.

« Selon la réponse des gens, je vais peut-être ajouter des points de vente. C’est une demande que j’avais. J’ai une forte clientèle de gens de plus de 50 ans et ils préfèrent les acheter en magasin plutôt que par internet. »

Pierre a noté une bonne proportion de gens de Dolbeau-Mistassini et des environs qui ont acheté des chandails. Un point de vent pourrait s’ajouter dans la localité.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires