Un parc d’été dans la mire

Serge Tremblay
Un parc d’été dans la mire
Les Jardins de Normandin ont déjà un volet jardin communautaire bien implanté, mais on souhaite élargir l’offre du site pour l’été. (Photo : courtoisie)

Normandin: La popularité des Jardins de Normandin ne se dément pas alors que la population continue de se les approprier. Un comité s’est formé pour aller encore plus loin et doter le site d’un parc d’été plus étoffé.

« Le projet a commencé avec Entreparents Plus, de l’organisme Parensemble. On s’est dit que ce serait agréable de se greffer à l’OBNL des Jardins pour proposer un parc d’été qui serait un peu en continuité avec le parc d’hiver », explique Marilise Noël, qui s’implique dans ce projet.

L’élément central du parc d’été sera un sentier d’hébertisme qui se voudra accessible à tous gratuitement. Différentes structures seront proposées pour jeunes et moins jeunes afin d’en faire un parcours qui soit accessible et agréable.

Le comité désire également aménager des espaces à l’ombre, notamment pour les personnes plus âgées.Il veut rendre disponible un jeu de billard géant et créer un espace détente sur une plateforme de bois avec des hamacs et du mobilier pour les gens à la recherche d’un peu de quiétude.

Le secteur du carré de sable et des balançoires doit aussi subir une cure de rajeunissement pour les remettre au goût du jour.

« Ce que l’on souhaite, c’est de réussir à tout faire dès cet été, d’ici le mois d’août. Pour le sentier d’hébertisme, on veut commencer les travaux en mai ou en juin pour que ce soit accessible rapidement. »

Une flotte de vélos doit également être mise à la disposition du public afin d’en profiter sur le site. Le comité fait confiance à la population pour éviter le vandalisme et les bris, mais affirme aussi avoir quelques solutions en tête au besoin.

Formule gagnante

Les Jardins de Normandin ont définitivement su développer une formule qui plaît. Après avoir été de nombreuses années sans vocation, le site a pris un deuxième souffle avec le parc d’hiver, les jardins communautaires et les activités de la coopérative Le Petit Géant.

« C’est vraiment impressionnant. On a reçu beaucoup d’aide de la part de plein de gens. On a fait des demandes de subvention et des entreprises locales ont aussi accepté de nous aider de différentes façons. Il y a beau sentiment d’appartenance envers les Jardins. »

À terme, l’équipe du parc d’été espère pouvoir se joindre à l’OBNL qui pilote les Grands Jardins. La décision sera prise lors de la prochaine assemblée générale, qui se déroule généralement en août.

Le projet du parc d’été est piloté par Marilise Noël, Cynthia Poirier-Trottier, Frédérike Cloutier, Émilie Perron et Maripier Lemelin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires