Un parc de jeux d’eau à Albanel

Serge Tremblay
Un parc de jeux d’eau à Albanel
La mairesse Francine Chiasson espère que la municipalité sera en mesure de concrétiser son projet de jeux d’eau à temps pour l’été. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

La municipalité d’Albanel entend répondre positivement à une demande citoyenne en procédant à l’aménagement de jeux d’eau et à la réfection des vestiaires de la piscine. Un investissement de 250 000 $ que l’on espère concrétiser à temps pour l’été.

« C’est une demande que l’on avait depuis quelques années et nous avons réussi à obtenir une subvention qui couvrirait 50% des coûts. Nous espérons pouvoir réaliser les travaux à temps pour que les gens puissent en profiter cet été, mais on ne sait pas si ce sera possible », résume la mairesse de la localité, Francine Chiasson.

Comme la municipalité doit attendre que l’entente de partenariat soit ficelée avant de pouvoir procéder à la commande des modules de jeux d’eau, difficile de prévoir quels seront les délais de livraison. Dans un scénario où il ne serait pas possible de procéder à leur installation cette année, on visera à la faire pour la saison estivale 2022.

Quant aux vestiaires de la piscine municipale, Francine Chiasson confie d’emblée que leur rénovation ne sera pas un luxe, ceux-ci ayant tout de même un certain âge.

Compteurs d’eau

À l’image de bon nombre de municipalités au Québec, Albanel se voit forcée de se doter de compteurs d’eau. Une exigence qui découle de la Stratégie d’économie d’eau potable du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH).

Une somme de 52 825 $ est investie pour acquérir une cinquantaine de compteurs d’eau qui seront installés sur le territoire.

« Nous devons en installer dans les commerces et dans les fermes. Nous devrons aussi cibler une vingtaine de résidences. Nous n’avons pas le choix de nous conformer aux exigences de la Stratégie d’économie d’eau potable et cela nous permettra de mieux évaluer où nous en sommes. »

Terrains

Par ailleurs, Albanel se trouve à court de terrains résidentiels et industriels et souhaite prendre les devants pour y remédier. Les élus municipaux ont accepté de procéder à l’embauche d’un spécialiste en urbanisme pour tenter de trouver les meilleures solutions pour développer de nouveaux terrains.

« Nous avons depuis longtemps un problème de disponibilité de terrains pour l’industrie légère et nous n’avons presque plus de terrains résidentiels. Il nous en reste trois ou quatre en tenant compte de ceux qui sont réservés. Il faut évaluer quelles sont nos meilleures options pour en développer d’autres. »

La municipalité avait déjà un scénario en tête pour ce qui a trait au secteur industriel, mais les terrains ciblés s’avéreraient assez dispendieux, de sorte qu’on est ouvert à examiner d’autres scénarios.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires