Un essaim d’abeilles offre tout un spectacle à des résidents de la rue des Noyers

Photo de dhudon
Par dhudon
Un essaim d’abeilles offre tout un spectacle à des résidents de la rue des Noyers
Il a fallu l'intervention des apiculteurs de De miel en bleuets pour déloger les abeilles qui logeaient dans un cèdre d'une résidence de la rue des Noyers. (Photo : Tirée d'une vidéo prise par Jimmy Poirier)

Des résidents de l’avenue des Noyers à Dolbeau-Mistassini ont un droit à tout un spectacle improvisé dimanche en début de soirée alors qu’un essaim d’abeilles survolait le secteur. Des abeilles ayant niché dans un cèdre devant une résidence ont suscité à la fois curiosité et provoqué pour certains une crainte.

« Au début, on croyait que c’étaient des guêpes, mais on a appris que c’étaient des abeilles qui tournaient autour du cèdre. Elles allaient toutes dans le cèdre pour rejoindre la reine « , raconte un résident qui demeure en face.

Un citoyen a fait appel à des spécialistes pour faire déloger le nid. Ce sont les apiculteurs de De miel en bleuets, situé  sur le chemin Eugène Dufour dans le secteur du rang Saint-Luc, à Dolbeau-Mistassini, qui ont rapidement accouru et coupé quelques branches du cèdre, les secouant pour les récupérer dans une ruche.

« Ce n’est pas commun ce genre d’intervention en ville, mais ça arrive quand même. Les abeilles sont en période de pollinisation et il y a beaucoup de bleuetières dans les alentours. Il devait y avoir dans l’arbre entre 10 000 et 15 000 abeilles » explique Louise Martel, copropriétaire avec son conjoint Sylvain Bibeaud de De miel en bleuets.

L’entreprise a mis une trentaine de minutes pour récupérer les abeilles et la reine. Une quinzaine de citoyens ont assisté à l’intervention, se tenant à bonne distance, mais privilégiés d’être témoins d’un tel spectacle inusité.

Une reine, selon Louise Martel, peut contenir dans son ventre environ 2 millions d’oeufs.

« La reine est en fin de vie. Elle sera éventuellement remplacée par une autre. Pour le moment, je laisse la ruche tranquille pour quelques jours, le temps qu’une nouvelle reine lui succède « .

Ironiquement, on a appris qu’une autre ruche avait élu domicile dans un foyer extérieur d’une cour arrière, dans la même rue.

L’intervention dimanche s’est bien déroulée et tout le monde a pu rentrer chez eux plus rassuré.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires