Un dernier hommage rendu à Thérèse Plante

Un dernier hommage rendu à Thérèse Plante

CULTUREL. Quelque 200 personnes, parents, amis, ex-confrères et consoeurs, membres de la troupe de danse Madilhut, personnalités locales du monde culturel ont rendu un dernier hommage à Thérèse Plante, fondatrice de la Troupe de danse Madilhut de Dolbeau-Mistassini et enseignante, décédée la semaine dernière à l’occasion de ses funérailles tenues samedi.

La cérémonie religieuse qui aura donné l’occasion à ses cinq enfants de témoigner des grandes qualités de leur mère, dont sa grande générosité et sa capacité à détecter chez les autres leurs talents insoupçonnés. Par la suite, un hommage a été présenté à la Polyvalente Jean-Dolbeau, endroit où elle aura travaillé tout au cours de sa vie professionnelle, et où la salle de spectacle porte son nom.

Les personnes présentes ont pu revoir les principaux spectacles montés par Thérèse Plante au cours de ses 30 ans de carrière, de même qu’au cours des 10 premières années de la Troupe Madilhut.

Pionnière

C’est en 1995 que Thérèse Plante fonde la Troupe Madilhut, alors qu’elle montait à la Polyvalente Jean-Dolbeau depuis plusieurs années des spectacles de danse dans le cadre de ses activités professionnelles. C’est au début des années soixante-dix que Thérèse Plante devient enseignante à la polyvalente. Elle consacrera pendant plusieurs années ses talents d’entraîneuse pour les équipes de hand-ball, qu’elle saura conduire à la victoire pour plusieurs championnats. Embauchée comme professeur de danse à la polyvalente, elle s’impliquera là aussi dans les activités parascolaires.

En 1994, elle décide de fonder une corporation et de monter le premier spectacle de la troupe Madilhut. Elle tentera de présenter des spectacles au niveau de salles commerciales, avec le spectacle « Image ‘in » au cours des années 2000, 2001 et 2002. En 1999, la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets décide de donner le nom de Thérèse Plante à l’auditorium de la Polyvalente Jean-Dolbeau. Cette salle, Thérèse Plante en a fait son deuxième chez soi pour y avoir monté plusieurs spectacles au cours de sa carrière. En 2006, elle décide de quitter la direction artistique de la troupe Madilhut. Elle prendra sa retraite du monde de l’enseignement en 2007.

Partager cet article