Travailleurs agricoles étrangers temporaires : Le fédéral doit assumer ses responsabilités, selon Simard et Brunelle-Duceppe

Par Janick Émond
Travailleurs agricoles étrangers temporaires : Le fédéral doit assumer ses responsabilités, selon Simard et Brunelle-Duceppe
(Photo : Courtoisie)

Les députés bloquistes de la région, Alexis Brunelle-Duceppe et Mario Simard, s’inquiètent des nouveaux cas de contamination de travailleurs agricoles étrangers temporaires à la COVID-19.

À cet effet, ils invitent le gouvernement fédéral à assumer ses responsabilités en matière de santé publique.

Au cours de la dernière semaine, une vingtaine de cas ont été décelés chez des travailleurs provenant de l’extérieur du pays dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

« C’est une situation préoccupante! Les producteurs agricoles font tout en leur pouvoir pour respecter les consignes édictées par la santé publique. Par contre, on constate qu’il y a des failles dans le processus de dépistage et le gouvernement fédéral doit fournir un meilleur accompagnement », indique le député de Jonquière, Mario Simard.

En ce moment, les producteurs agricoles font affaire avec des firmes de recrutement et des tests de dépistage sont faits au départ et à l’arrivée des travailleurs.

« La santé publique, c’est la responsabilité du gouvernement. Ce qu’on voit en ce moment, c’est le fédéral qui pelte ses responsabilités sur le dos des producteurs, déplore Alexis Brunelle-Duceppe. Bien sûr, il doit y avoir des règles à respecter. Toutefois, ce n’est pas aux producteurs, mais au gouvernement d’assumer l’encadrement, la transition et la quarantaine des travailleurs au moment de leur arrivée », poursuit le député de Lac-Saint-Jean.

Rappelons que les élus bloquistes demandent à Ottawa d’assumer ses responsabilités en matière de santé publique depuis le mois d’avril. « Depuis le début de la crise, le gouvernement fédéral se décharge de ses responsabilités sur le dos des producteurs agricoles et des entreprises qui n’ont ni l’expertise ni les ressources pour y arriver, souligne Mario Simard. Aujourd’hui, on constate que l’inaction du fédéral met en péril la santé publique et fragilise la situation déjà précaire des producteurs agricoles. »

Pour les deux bloquistes, le gouvernement doit rapidement resserrer ses mesures.

« Ces milliers de travailleurs sont les bienvenus au Québec. Nos producteurs en ont absolument besoin. Cependant, pour éviter l’apparition de foyers de propagation, il faut prendre les mesures appropriées en amont », conclut Alexis Brunelle-Duceppe.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des