Source des Pères : l’endroit n’a jamais été au programme de déneigement

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Source des Pères : l’endroit n’a jamais été au programme de déneigement
L’accès vers la sources des Pères n’est pas déneigé cet hiver et un affichage a dû être ajouté puisque des gens s’y sont tout de même aventurés avec leur véhicule. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

L’absence de déneigement pour atteindre la source d’eau des Pères, à l’arrière de l’ancien monastère des Trappistes, irrite certains habitués.

« Ça fait 40 ans que je vais prendre de l’eau à cet endroit et c’est rendu impossible d’y aller, car la Ville ne déneige plus l’accès. Quand j’y vais, je dois apporter ma pelle avec mes cruches d’eau. Auparavant, c’était déneigé », lance Gilles Servais, un citoyen de Dolbeau-Mistassini qui souhaiterait pouvoir continuer d’aller s’y approvisionner en eau de source pendant l’hiver.

À la Ville de Dolbeau-Mistassini, on précise que la source des Pères n’a jamais fait partie du circuit de déneigement de la municipalité, mais que les opérateurs qui passaient dans le secteur donnaient à l’occasion un petit coup pour rendre l’endroit accessible.

Or, l’hiver 2022 et ses chutes de neige exceptionnelles font en sorte que les opérateurs ont des secteurs plus urgents à entretenir. La présence d’un sentier de motoneige tout près donne toutefois l’impression que l’endroit est déneigé, ce qui n’est pas le cas.

« Comme le sentier de motoneige intermunicipal passe à cet endroit, certains citoyens sont amenés à croire que le chemin est ouvert, mais ce n’est pas le cas. Une signalisation a été ajoutée pour éviter la confusion puisque des gens sont restés pris avec leur véhicule à quelques reprises », explique Christine Sauvageau, conseillère en communication à la Ville de Dolbeau-Mistassini.

Eau potable?

Christine Sauvageau ajoute en outre que la Ville de Dolbeau-Mistassini ne mène aucune analyse pour mesurer la qualité de l’eau de cette source, de sorte qu’elle ne recommande pas aux citoyens de s’y approvisionner.

« On ne garantit pas que l’eau y est potable. On recommande aux citoyens d’utiliser l’eau du robinet, qui est certifiée de très bonne qualité et pour laquelle les citoyens payent déjà. »

Partager cet article