Saint-Stanislas continue de miser sur la Mistassibi

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Saint-Stanislas continue de miser sur la Mistassibi
Le maire de Saint-Stanislas, Mario Biron, affirme que le terrain acquis par la MRC a beaucoup de potentiel, en plus de donner un point de vue superbe sur un rapide de qualité internationale pour les amateurs d’eau vive. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Saint-Stanislas poursuit ses efforts pour se dynamiser et mettre en valeur sa position privilégiée en bordure de la rivière Mistassibi.

Un premier jalon a été posé il y a quelques années avec l’acquisition d’un terrain situé en bordure de la rivière, là où les amateurs de rafting et de sports d’eau vive quittent généralement la rivière Mistassibi après une descente.

Le secteur dispose déjà de plusieurs sentiers pédestres pour la marche, mais on souhaite les bonifier.

« On veut améliorer la sortie de l’eau, refaire un pont qui permet de traverser un ruisseau et aménager quelques sentiers. Il y a aussi un belvédère que l’on voudrait construire sur la colline, car on y a vraiment une vue superbe. Il y a place à faire plein de petits projets et on tente d’y aller à la mesure de nos moyens », mentionne le maire de la localité, Mario Biron.

L’endroit serait également parfait pour des sentiers de vélo de montagne, croit-il.

MRC

Plus récemment, la MRC de Maria-Chapdelaine s’est également portée acquéreuse d’un terrain situé en bordure de la rivière. L’endroit donne une vue spectaculaire sur le plus important rapide de la Mistassibi.

« Le propriétaire, M. Laprise, a fait preuve de beaucoup d’ouverture en acceptant de morceler son terrain en le vendant à MRC. C’est pour donner un accès à la rivière au public et c’est une belle contribution pour aider à dynamiser notre municipalité. »

Un premier chemin d’accès a été aménagé cet automne et sera peaufiné dans la prochaine année. Un sentier existe déjà en bordure de la rivière qui permet de rallier le Parc régional des Grandes-Rivières d’un côté et le terrain appartenant à la municipalité de l’autre.

« Le terrain de la MRC devrait normalement être cédé au Parc des Grandes-Rivières. De notre côté, on a des discussions avec le Parc pour notre propre terrain afin de nous harmoniser avec ce qui se fait déjà. »

La municipalité a acquis un terrain qui est déjà doté de nombreux chemins et sentiers.

Centre multifonctionnel

Mario Biron le concède d’emblée, ces petits développements ne feront pas une différence à eux seuls, mais s’inscrivent plus largement dans une volonté de maintenir les acquis de la localité.

« Ce n’est pas avec ça que l’on va faire des sous, mais tout ce que l’on fait, c’est dans l’objectif de contribuer à faire vivre notre centre multifonctionnel. Toutes les petites choses que l’on fait alentour, c’est un plus pour maintenir nos services. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des