« Saint-Augustin supporte la Note en folie » Mme Nicole Fortin

« Saint-Augustin supporte la Note en folie » Mme Nicole Fortin

Satisfaite du travail des bénévoles et de l’appui de la population qui ont fait de la 8e édition de la Note en folie une vitrine touristique importante pour la municipalité, la maire de Saint-Augustin, Mme Nicole Fortin, a rappelé que la municipalité continuera d’appuyer le comité organisateur, que le festival est là pour rester puisque l’on a besoin de cet événement annuel.

«À l’an prochain pour une 9e édition » a conclu la maire de Saint-Augustin, qui a tenu à souligner tout le travail des bénévoles qui ont travaillé tout au cours de la dernière année à faire de la huitième édition un succès de participation au niveau du nombre de concurrents à se présenter sur la scène. « Nous avons réalisé une édition où tout baignait dans l’huile, où les membres de l’équipe organisatrice savaient intervenir au moment opportun », a pour sa part indiqué le président de la Note en folie, M. René Saint-Pierre.

Même si la compilation officielle du nombre de visiteurs n’était pas complétée au moment de l’entretien avec M. Saint-Pierre, on indique que l’on a connu une légère baisse de l’achalandage par rapport à l’an dernier, où l’on avait battu tous les records d’assistance. « Cette baisse d’achalandage n’est toutefois pas de nature à mettre en péril la tenue d’une neuvième édition », a précisé M. Saint-Pierre mentionnant que l’on avait enregistré une très bonne participation des chanteurs, chanteuses, musiciens et musiciennes amateurs. « Les deux spectacles professionnels ont aussi su attirer une nouvelle clientèle, quant aux amateurs nous avons eu droit à un spectacle continu de 13h00 à 21h00 sans arrêté », a déclaré M. Saint-Pierre.

Hommages

Comme chaque année La Note en folie profite de la messe célébrée sous chapiteau pour rendre hommage à une personnalité de Saint-Augustin qui s’est démarquée. Cette année on a rendu hommage à M. Julien « Jules » Savard entrepreneur en transport. M. Savard a su monter une entreprise qui a toujours eu son siège social à Saint-Augustin, qui est toujours active et embauche plusieurs personnes. M. Savard est aussi le doyen de Saint-Augustin. À 85 ans, il est en parfaite forme, demeure toujours à Saint-Augustin après avoir pris sa retraite au milieu des années ’90. M. Julien «Jules » Savard a été maire de Saint-Augustin de 1971 à 1973.

Du côté du volet des arts visuels, les «Arts en folie » le comité organisateur a rendu hommage à un artiste peintre originaire de Saint-Ludger-de-Milot, soit Normand Hunter. —J.S.

Partager cet article