Saguenay, la future capitale canadienne des saines habitudes de vie

Saguenay, la future capitale canadienne des saines habitudes de vie
Denis Lemieux et ses invités.

DÉSIR. Le député de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux, estime que Saguenay a tout le potentiel pour devenir la capitale canadienne des saines habitudes de vie. C’est accompagné d’une vingtaine d’invités que l’homme politique a fait son arrivée à vélo au parc du Bassin, mercredi, où il a dévoilé ses intentions.

Il a annoncé la création d’un comité d’experts de la région qui ont à cœur les saines habitudes de vie. Ce dernier est composé uniquement de bénévoles. L’objectif est de réduire le taux de tabagisme et le taux d’obésité, d’améliorer les services en santé mentale et d’abaisser le taux de fréquentation des services de santé.

« L’idée est de trouver des solutions innovantes pour améliorer la santé des gens de la région. Et, lorsque ces solutions auront été mises de l’avant ici au Saguenay-Lac-Saint-Jean, donc dans une région très confinée, où il est facile de mener des projets de recherche et de les appliquer, le plan consistera ensuite à diffuser le tout et étendre le programme à la grandeur du Canada », a précisé M. Lemieux.

Par ailleurs, aucune enveloppe budgétaire n’a été annoncée en lien avec ce projet.

Un appui de taille

Pour la présidente-directrice générale du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS), Martine Couture, cette volonté du député libéral ainsi que la création d’un tel comité représentent un véritable appui de taille.

« Aucune aide financière n’est associée à ce projet, aujourd’hui. C’est une collaboration, un appui. Plus on parle des saines habitudes de vie, plus on peut faire émerger des projets ou encore, amener des changements chez les individus », a-t-elle souligné.

Au cours des dernières années, un réel changement de mentalité a commencé à se faire sentir, selon Mme Couture.

« On sent que le message commence à passer, notamment, du côté du tabac, mais il reste du travail à faire », a-t-elle conclu.

Rappelons que le caucus libéral doit débuter, jeudi, où 180 ministres seront réunis. Quelques-uns d’entre eux ont pu prendre part, mercredi, à une balade à vélo organisée par le député Lemieux. Celle-ci avait pour but de faire découvrir des installations de la région.

Partager cet article