SADC Maria-Chapdelaine: Bond important du nombre de dossiers d’accompagnement

Serge Tremblay
SADC Maria-Chapdelaine: Bond important du nombre de dossiers d’accompagnement
Jean-François Laliberté souligne que la pandémie a fortement influencé le bilan 2020-2021 de la SADC Maria-Chapdelaine. (Photo : courtoisie)

La SADC Maria-Chapdelaine a vu le nombre de dossiers d’accompagnement qu’elle gère annuellement bondir de façon importante en 2020-2021. Une conséquence directe de la pandémie, qui a amené l’organisme à multiplier les interventions.

C’est ce qui ressort du rapport annuel 2020-2021 que la SADC Maria-Chapdelaine a rendu public la semaine dernière. L’organisme en développement économique a accompagné 188 entreprises au cours de la dernière année, alors qu’elle oscillait habituellement à une centaine de dossiers.

« C’est clairement un impact de la pandémie. Nous avons contacté tous nos clients pour leur offrir un moratoire de remboursement sur le capital que nous avions prêté, question de préserver au maximum les liquidités des entreprises », explique le directeur général de la SADC Maria-Chapdelaine, Jean-François Laliberté.

Ce dernier précise en outre que l’organisme a pu bénéficier de sommes spéciales en provenance du gouvernement fédéral afin d’offrir du soutien additionnel, ce qui a ouvert la porte à des entreprises additionnelles avec laquelle la SADC ne traitait pas nécessairement auparavant.

« On peut s’attendre à ce que nous ayons davantage de dossiers à traiter dans les prochaines années. Peut-être pas de l’ampleur de ce que nous avons vu cette année, mais il y aura du suivi à faire. »

Résilience

Au sortir du plus fort de la pandémie, l’économie locale se montre plutôt résiliente, estime Jean-François Laliberté. Il y a bien des secteurs davantage touchés, mais les fondements économiques du milieu n’ont pas été ébranlés.

« L’économie du secteur est surtout axée sur les ressources primaires, la forêt et l’agriculture, autour desquelles se greffent différentes entreprises industrielles. Nous étions moins dépendants des secteurs qui ont été les plus touchés par le confinement et la pandémie. »

En chiffres

Dans l’ensemble, la SADC a versé 1 469 000 $ en aides financières sous forme de prêt au cours de la dernière année, ce à quoi il faut ajouter 282 432 $ en aides non remboursables.

La moitié des projets d’entreprise soutenus concernait des projets d’expansion, tandis que 26% étaient liés à du démarrage et 17% à de l’acquisition.

Les projets à travers lesquels la SADC s’est impliquée ont permis de créer ou consolider 34 emplois dans le milieu.

Partager cet article