Rumeurs de fusion dans le réseau de la santé : André Perron inquiet pour le milieu

Rumeurs de fusion dans le réseau de la santé : André Perron inquiet pour le milieu
Le président du conseil d’administration du CSSS Maria-Chapdelaine

CSSS MARIA-CHAPDELAINE. Le président du conseil d’administration du CSSS Maria-Chapdelaine, André Perron, se montre inquiet vis-à-vis des rumeurs de fusion d’établissements dans le milieu de la santé.

« J’ai une grosse préoccupation pour la proximité des services pour les citoyens. Si on procède à des regroupements régionaux, quel poids aura le milieu dans la prise de décision ? Ça m’inquiète beaucoup », mentionne André Perron.

Celui-ci se dit également inquiet d’un point de vue économique pour le secteur Maria-Chapdelaine. « S’il y a des regroupements de services, si on régionalise et si on a une répartition des postes et des ressources, quel impact ça aura sur l’économie locale? Ici, c’est facilement 2 millions de dollars en salaires », souligne-t-il.

André Perron affirme comprendre les impératifs financiers et les objectifs budgétaires à atteindre, mais craint que l’on en vienne à une centralisation à outrance, au détriment des régions. « Si on enlève les agences et les CSSS, où les décisions seront-elles prises en haut lieu ? Il faut une compréhension de la réalité régionale », plaide-t-il.

Pour le moment, les fusions de CSSS demeurent à l’état de rumeur. Le premier ministre et député de Roberval, Philippe Couillard, a bien indiqué qu’il ne s’agit que de l’un des scénarios qui sont étudiés par le ministre de la Santé.

En attendant une décision finale dans le dossier de la réorganisation des services de santé, André Perron déplore néanmoins l’incertitude qui plane sur plusieurs employés et qui les place dans une position difficile. —S.T.

Partager cet article