Rio Tinto « étire la sauce » pour payer ses fournisseurs

Rio Tinto « étire la sauce » pour payer ses fournisseurs

RESSERREMENTS. Dans un bulletin d’information « En direct » diffusé ce jeudi dans ses installations régionales, Rio Tinto annonce un autre changement qui risque d’écorcher ses relations déjà tendues avec ses fournisseurs. En effet, à compter de ce 1er avril, Rio Tinto change les termes de paiements pour ses fournisseurs, passant même de 60 jusqu’à 90 jours dans certains cas, dépendant du volume d’affaires existant entre la compagnie et les fournisseurs en question.

Comme pour répondre aux nombreuses critiques acerbes dont elle est l’objet depuis l’annonce des récents changements organisationnels et pour se disculper, Rio Tinto a émis ce bulletin d’information en titrant: « Situation difficile dans l’industrie de l’aluminium: Rio Tinto fait des choix nécessaires ».

D’autres changements à venir

Alors que la région tente de digérer les dernières annonces concernant la réorganisation de la gestion des installations régionales et que l’on tente d’en mesurer les impacts sur la main-d’œuvre, la compagnie annonce déjà qu’il y aura d’autres changements à venir.

« Rio Tinto poursuivra le déploiement de nouvelles façons de faire pour demeurer compétitif. À cet effet, à compter d’aujourd’hui (jeudi), Rio Tinto changera les termes de paiements pour les fournisseurs. C’est une mesure globale pour tous les groupes de produits de Rio Tinto. Il s’agit d’une tendance marquée dans toutes les grandes entreprises à l’échelle mondiale. Rio Tinto est conscient que ces changements créent de l’insécurité et de l’insatisfaction », peut-on lire dans le bulletin en question.

Xuân-Lan Vu, conseillère, relations médias pour Rio Tinto Aluminium au Saguenay—Lac-Saint-Jean, explique que dans les faits, tous les fournisseurs de biens et services de la compagnie verront les termes de paiements prolongés, le tout basé sur le volume d’affaires. Un fournisseur qui était payé entre 15 et 45 jours pourraient voir son terme reporté aux 60 jours et ceux qui étaient à 45 ou 60 jours pourraient voir leur terme reporté jusqu’à 90 jours.

Interrogée sur le fait qu’en agissant de la sorte, Rio Tinto finançait ses biens et services sur le dos de ses fournisseurs qui devront supporter financièrement ces délais, Xuân-Lan Vu s’est bornée à répéter le message: « il s’agit d’une tendance marquée dans toutes les grandes entreprises à l’échelle mondiale. »

Réorganisation

Le bulletin d’information de la compagnie revient sur la récente réorganisation de la gestion des installations régionales et la réorganisation à l’ingénierie.

Sur ce dernier point, pour les différentes phases d’étude et d’ingénierie des projets, Rio Tinto affirme qu’elle va continuer de travailler avec les firmes d’ingénierie ayant pignon sur rue au Saguenay – Lac-Saint-Jean.

« Ça représente des dizaines de millions $ par années en termes de retombées régionales. L’expertise et le savoir-faire en ingénierie continueront de se développer ici », soutient l’entreprise.

Rio Tinto a annoncé plusieurs changements et pris des décisions d’affaires importantes pour assurer sa robustesse à long terme.

« Ces décisions sont difficiles, mais nécessaires dans le contexte économique actuel. L’entreprise est dans une année de transformation fondamentale afin de s’ajuster à une reconfiguration de l’industrie de l’aluminium. Toutes ces mesures difficiles permettront à Rio Tinto de poursuivre son évolution. C’est de cette façon que Rio Tinto continuera de générer des emplois et des retombées économiques durables au Saguenay – Lac-Saint-Jean », de conclure l’entreprise.

Partager cet article