Richard Hébert songe à être candidat libéral au fédéral

Richard Hébert songe à être candidat libéral au fédéral
Richard Hébert.

POLITIQUE. Le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert, songe à se porter candidat libéral dans une éventuelle élection partielle pour combler le siège qui est laissé vacant avec le départ du député Denis Lebel.

« Le départ de M. Lebel m’oblige à prendre une période de réflexion. La période des festivals s’amorce, alors je vais en profiter pour consulter les gens et voir où je serai le plus utile », mentionne Richard Hébert.

Celui-ci indique avoir été approché par des gens de l’entourage du Parti libéral du Canada qui ont sondé son intérêt. Sans n’avoir jamais déclaré son allégeance à une formation politique précise, le maire de Dolbeau-Mistassini souhaite garder la porte ouverte.

« En politique, il faut conserver les portes ouvertes et c’est ce que je vais faire. J’ai 58 ans et c’est une décision que je devrai prendre en pensant à moi et à ma famille. Je suis fier du travail que nous avons accompli à la Ville avec le conseil, j’aime la politique et je vais prendre ma décision en gardant en tête de saisir l’occasion qui me permettra d’être le plus utile à la population », affirme-t-il.

Richard Hébert termine son premier mandat à la mairie de Dolbeau-Mistassini. Il prévoyait à l’origine annoncer ses intentions lors de la prochaine séance du conseil municipal, soit le 10 juillet, mais il prendra plutôt une partie de l’été avant de statuer.

Partager cet article