Richard Hébert parle de démocratie et d’économie

Richard Hébert parle de démocratie et d’économie
Candidat à la mairie de Dolbeau-Mistassini

Richard Hebert n’aura pas attendu la fin des mises en candidature pour amorcer sa campagne électorale comme candidat à la mairie de Dolbeau-Mistassini, procédant à son lancement de campagne à l’occasion d’un 5 à 7 avec ses partisans et supporteurs. Pour celui qui a occupé le siège numéro 1 au conseil de ville de Dolbeau-Mistassini au cours des cinq dernières années, le moment est venu de proposer une nouvelle façon de faire à la table du conseil, une façon de faire plus démocratique susceptible de mobiliser davantage les citoyens de la ville tout en priorisant le développement économique.

Impatient d’en débattre devant les citoyens, Richard Hébert rappelle que son engagement à se présenter au poste de maire repose dans sa volonté de donner des raisons à la population d’être fière et solidaire de son développement et de sa qualité de vie vers un futur plus prospère. Devant les membres de la presse locale, Richard Hébert a insisté sur la mise en place d’un nouveau climat dans l’administration municipale, un climat axé vers l’écoute et la participation des citoyens et citoyennes.

A cet effet, il propose la création d’un forum citoyen. « Le forum citoyen serait un moment privilégié où les citoyens seraient appelés à indiquer ce qu’ils voient comme avenir de leur ville, les préoccupations en matière de services et développement, de même que les priorités d’intervention des élus », a déclaré Richard Hébert, avouant qu’au cours des cinq dernières années, ce contact entre les citoyens et les élus a manqué à l’administration municipale.

Économie

Au chapitre du développement économique, que Richard Hébert qualifie de priorité numéro 1, le candidat propose la création d’un comité de développement économique afin que les élus puissent mettre de l’avant une vision de développement durable au sein de la ville, un développement issu de la solidarité.

« Il est inadmissible que sur 47 comités qui existent au sein de la ville aucun ne soit à vocation économique », déclare Richard Hébert en indiquant qu’il appartient au maire d’être l’animateur et l’initiateur d’un tel comité. Pour Richard Hébert, ce comité serait permanent, composé de citoyens, d’hommes et de femmes d’affaires, d’élus et de fonctionnaires qui aurait comme mandat de proposer des idées de développement économique à être réalisées par les intervenants municipaux. —J.S.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des