Revue de l'année : Décembre 2011

Revue de l'année : Décembre 2011

La RMAAQ en audience pour le prix du bleuet

La Régie des marchés agricole et alimentaire du Québec tenait des audiences à Alma dans le dossier du prix à être versé par les acheteurs de bleuets au cours de la dernière saison de récolte. Le différend opposant le Syndicat des producteurs de bleuets du Québec aux acheteurs représentait quelque 14 millions de dollars alors que la différence entre le prix versé et le prix estimé être juste par le SPBQ était de 25cents la livre. Des raisons techniques ont toutefois fait en sorte que les audiences ont été reportées à une date ultérieure, soit en janvier ou février 2012.

Inquiétudes à l’abbaye des Pères Trappistes

Le supérieur désigné à l’abbaye Notre-Dame de Mistassini, le Père Clément Charbonneau, indiquait que si les Pères Trappistes sont ici pour y demeurer, l’âge avancé de plusieurs jette des inquiétudes sur la pérennité des activités au monastère actuel. Le Père Charbonneau expliquait alors qu’avec 10 moines, le monastère est en mesure de fonctionner normalement, mais que des départs dus à la maladie ou encore des décès rendraient les opérations plus difficiles. La communauté Trappiste entend toutefois demeurer dans le milieu où elle occupe une place historique importante, notamment en affichant une présence de plus en plus soutenue dans certaines activités de la collectivité.

 

L’avenir du Festival Western compromis

Le comité organisateur du Festival Western de Dolbeau-Mistassini indiquait que l’avenir de l’événement était sérieusement compromis pour cause de manque de bénévoles. Ainsi, le comité procédait à une assemblée spéciale le 8 décembre dans le but de recruter des bénévoles pour faire partie de l’organisation. En tout, la réunion permettait de recruter une quinzaine de bénévoles, ce qui amenait le président du comité organisateur, Étienne Bouchard, à déclarer qu’une décision serait prise au début janvier à savoir si l’on présenterait une 41e édition du Festival. Présent lors de cette rencontre, le maire Georges Simard déplorait l’absence de représentants du milieu d’affaires, notamment de la SIDAC et de la Chambre de commerce.

 

Fermeture de la machine no6 à Kénogami

Le président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu, Richard Garneau, annonçait aux travailleurs et à la direction de l’usine de Kénogami que la machine numéro 6 serait définitivement fermée. Cette décision faisait en sorte d’alimenter de plus belle les rumeurs de réouverture de la papetière de Dolbeau-Mistassini.

Nouveau monastère pour les Augustines

Les travaux pour la construction d’un nouveau monastère pour la communauté des Augustines de Dolbeau-Mistassini débutaient. Situé sur le même site que l’actuel monastère, ce nouveau bâtiment se voulait une façon de mieux répondre aux exigences de la communauté des Augustines, l’actuelle bâtisse étant désuète, notamment au niveau de l’isolation et de la sécurité incendie.

 

Une deuxième ligne de production à la meunerie Dufour

La ferme Dufour et frères de Saint-Eugène, l’une des deux seules entreprises à opérer une meunerie dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, indiquait qu’une deuxième ligne de production serait mise en opération pour février 2012. L’entreprise se dotait ainsi d’un moyen de répondre avec plus de précision à une clientèle qui nécessite de plus petits volumes.

 

Coopérative forestière de Girardville

Le groupe RésoMass Énergie, créé par la Coopérative forestière de Girardville, le groupe Pétrosol et une société d’investissement privée, concluait une entente d’exclusivité pour la distribution de chaudières à granulés ÖkoFEN. On visait ainsi à offrir une solution écologique pour le chauffage d’installations industrielles et commerciales en utilisant la biomasse forestière. L’entente ainsi conclue faisait également en sorte qu’après la vente des 200 premières unités, RésoMass pourrait aller de l’avant avec la fabrication de chaudières ici même, en région.

Le Coureur des Bois

Luc Simard, Louis Simard et Caroline Mailloux procédaient à l’ouverture de la microbrasserie Le Coureur des Bois à Dolbeau-Mistassini. L’entreprise débutait ainsi la fabrication sur place de quatre bières aux couleurs du terroir et de l’environnement local, soit l’Ourse noire, le Renard (rousse), le Harfang (blanche) et le Lynx (blonde).

 

Une pièce essentielle livrée à l’usine

Un pas de plus était franchi dans le dossier d’une éventuelle relance de la papetière de Dolbeau-Mistassini alors qu’une pièce essentielle au chauffage de l’usine était livrée. Des travaux étaient en cours depuis déjà plusieurs semaines aux installations de Produits forestiers Résolu du secteur Dolbeau afin d’y installer un système de chauffage permanent en période de grand froid.

 

Richard Garneau évoque la réouverture de la papetière

Dans une entrevue avec le Nouvelles Hebdo, le président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu, indiquait que la réouverture de la papetière de Dolbeau-Mistassini était possible dans le cadre d’un complexe intégré. Ce dernier soulignait toutefois qu’une relance passe par la garantie d’un approvisionnement suffisant sur le moyen terme. M. Garneau devait toutefois demeurer muet sur un éventuel échéancier pour la réouverture de l’usine du secteur Dolbeau.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des