Restauration et hôtellerie : le Cégep de Saint-Félicien prépare l’après pandémie

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Restauration et hôtellerie : le Cégep de Saint-Félicien prépare l’après pandémie
Six étudiants français viennent suivre l’AEC en management de l’hôtellerie et de la restauration dans une perspective de développement durable. Ils sont accueillis à Vauvert le temps de leur période d’isolement. (Photo : courtoisie)

Le Cégep de Saint-Félicien désire prendre les devants sur l’après pandémie et lance une cohorte de son Attestation d’études collégiales en management de l’hôtellerie et de la restauration dans une perspective de développement durable. Une formation en partenariat avec le Resto 3F et le Motel Chute des Pères de Dolbeau-Mistassini.

« Il faut mettre les gens en action pour réfléchir à ce qui se fera dans le post-COVID. Le timing est intéressant actuellement et les gens iront bien sûr chercher des compétences en gestion du personnel et des commandes, en promotion et dans différentes facettes de la restauration et de l’hôtellerie », explique Romain Théberge, conseiller pédagogique au Service aux entreprises et aux collectivités du Cégep de Saint-Félicien.

Le programme se fera dans un cadre d’apprentissage en milieu de travail où les étudiants seront rémunérés. Le Resto 3F et le Motel Chute des Pères sont les partenaires chez qui les activités se dérouleront pour la restauration et l’hôtellerie, respectivement.

Hybride

Le Cégep opte pour une formule d’enseignement hybride avec des étudiants qui seront sur le terrain et d’autres à distances, en fonction de leur provenance.

« Nos étudiants sont principalement des gens qui sont déjà dans ce milieu et qui ont donc déjà un emploi. Une semaine type d’une quarantaine d’heures se déclinera en 15 heures de formation et le reste où tu travailles et tu mets en application ce que tu as appris. »

Les employeurs sont compensés via un programme gouvernemental pour les heures où leurs employés sont en formation.

« Notre formation est axée sur les régions, pas sur le tourisme de ville ou de type urbain. On parle davantage de tourisme de ruralité, de produits du terroir et de liens plus étroits avec les fournisseurs dans un contexte de management. »

International

Comme c’est le cas dans plusieurs programmes au Cégep de Saint-Félicien, cet AEC aura aussi une touche d’échanges interculturels puisque six étudiants français feront partie du lot. Ceux-ci sont arrivés la semaine dernière et ont amorcé une période d’isolement de 14 jours où on les accueille dans les chalets du camping Vauvert de Dolbeau-Mistassini.

Actuellement, la cohorte est composée de 12 personnes, mais le Cégep devrait être en mesure d’accommoder quelques inscriptions supplémentaires pour atteindre une quinzaine d’étudiants en tout.

Les perspectives demeurent très bonnes dans les milieux de l’hôtellerie et de la restauration, où les employeurs sont aux prises avec une pénurie de main-d’œuvre.

La formation s’amorce le 18 janvier et sera complétée au 30 juin 2022.

Partager cet article