Réseau de la santé dans Maria-Chapdelaine : Une direction adjointe pour une plus grande proximité

Serge Tremblay
Réseau de la santé dans Maria-Chapdelaine : Une direction adjointe pour une plus grande proximité
Christian Laprise relèvera le défi de directeur adjoint pour le secteur Maria-Chapdelaine au sein du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean. (Photo : Courtoisie)

La direction du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean souhaite se rapprocher du terrain et avoir un meilleur contact avec ses différents départements et le milieu. Le Dolmissois Christian Laprise se voit confier ce mandat à titre de nouveau directeur adjoint pour le secteur Maria-Chapdelaine.

Et c’est dans un contexte qui n’est pas exempt de tensions que Christian Laprise a accepté de relever ce défi. Les difficultés de main-d’œuvre qui affectent le réseau de la santé, les bris de services temporaires récurrents et les demandes répétées des élus pour obtenir une gestion décentralisée promettent de lui assurer beaucoup de travail.

Concrètement, Christian Laprise secondera Serge Lavoie, qui est directeur pour le secteur Domaine-du-Roy en plus de Maria-Chapdelaine.

« On veut assurer une présence sur le territoire pour revenir à une plus grande proximité. L’objectif est de ramener davantage de concertation dans la gestion entre les directions de nos nombreux départements et aussi avec le corps médical. Nous aurons une table pour nous parler plus régulièrement », explique Christian Laprise.

Dans la communauté

Cette volonté d’agir en plus grande proximité est aussi vraie à l’égard du milieu au sens large. Le CIUSSS désire prendre la place qui lui revient comme organisation d’importance dans les communautés.

« Il faut être plus près du milieu, que ce soit dans le communautaire, avec les municipalités où autres. Mon rôle sera aussi d’assurer cette présence et d’essayer de tisser des partenariats. Notre hôpital et le réseau de la santé sont des joueurs importants dans nos communautés et on doit occuper cette place. »

À construire

Christian Laprise précise que sa nomination ne constitue pas un retour au mode de direction que l’on connaissait avant l’avènement des CIUSSS. Et la décision de doter le secteur Maria-Chapdelaine d’une direction adjointe était prise avant que la pression en provenance du milieu politique ne s’intensifie dans les derniers mois.

« La décision est prise depuis un certain temps, mais la pandémie a mis les choses sur pause. Depuis l’arrivée de la PDG, Julie Labbé, il y a un désir de ramener davantage de gestion de proximité et d’avoir une plus forte présence locale. »

Ceci dit, Christian Laprise concède que son poste demeure à construire et que plusieurs choses sont appelées à évoluer.

« C’est un gros mandat avec plusieurs choses à construire. Par contre, M. Lavoie a déjà mis en place un certain nombre de choses du côté de Domaine-du-Roy pour améliorer la gestion de proximité. Étant donné les similitudes entre nos territoires, on peut s’en inspirer pour créer quelque chose qui soit à la couleur de Maria-Chapdelaine. »

Partager cet article