Québec dévoile ses statistiques de récolte 2020

Photo de Yohann Harvey Simard
Par Yohann Harvey Simard
Québec dévoile ses statistiques de récolte 2020
Malgré le contexte exceptionnel de l’année 2020 en raison de la COVID-19, les chasseurs et piégeurs ont tout de même pu pratiquer leur activité et, de manière générale, le gibier a été au rendez-vous. (Photo : archives)

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs dévoile le bilan de la récolte de dindons sauvages, d’ours noirs et d’orignaux pour l’année 2020 au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Si l’orignal demeure le gros gibier le plus prisé des chasseurs, la récolte d’ours et de cerfs de Virginie est en croissance dans la région.

Orignal

En 2020, avec un total de 2889 orignaux , il s’agit de la plus forte récolte observée dans la zone 28 depuis le début des années restrictives. Au cours des trois dernières années, la moyenne était de 2 573 orignaux. Par ailleurs, le nombre de permis a observé une légère hausse depuis l’an dernier, ce qui était inattendu en raison des restrictions en vigueur.

Dans la zone 29, la récolte est stable depuis 2012 avec une moyenne autour de 320 orignaux abattus (336 en 2020).

Ours

La récolte est stable depuis les trois dernières années avec un peu plus de 1 000 ours récoltés (1 025 en 2020), mais en croissance par rapport aux cinq dernières années. Près de 90 % de la récolte s’est faite par la chasse comparativement au piégeage. De plus, dans le cadre du nouveau plan de gestion de l’ours noir, la chasse automnale a été abandonnée dans la zone 28. La chasse durent cette période était considérée marginale avec moins de 10 ours récoltés annuellement.

En 2020, la récolte de 45 ours dans la zone 29 est dans la moyenne des cinq dernières années (moyenne de 50 ours). Selon l’estimation à partir des déclarations volontaires, le nombre de chasseurs serait en hausse (323 comparativement à une moyenne de 182 pour les 5 dernières années).

Cerf de Virginie 

Il s’agissait de la cinquième saison de chasse au cerf de Virginie au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Au cours des trois dernières années, il s’est récolté un peu moins de 70 cerfs de Virginie. En 2020, la récolte a doublé pour atteindre 152 cerfs.

On estime que l’engouement pour cette activité en 2020 peut s’expliquer de deux façons. D’une part, par le fait qu’il l était désormais possible de se procurer un permis additionnel pour chasser le cerf dans une deuxième zone de chasse. Et d’autre part, en considérant que la pandémie a probablement stimulé la recherche de nouvelles activités de plein air en région.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires