Quatre diplômes à 18 ans pour Mathew Cantin

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Quatre diplômes à 18 ans pour Mathew Cantin
Mathew Cantin, à 18 ans, n'a pas un, mais bien quatre diplômes, dont trois en formation professionnelle.

Pour un jeune qui avait de la difficulté à l’école, Mathew Cantin démontre qu’il est possible d’aller chercher la motivation nécessaire pour décrocher un diplôme. En fait, ce n’est pas un, mais bien quatre diplômes que le Normandinois a complétés alors qu’il n’a que 18 ans.

C’est dans la formation professionnelle que Mathew Cantin a trouvé ce qu’il fallait pour le maintenir sur les bancs d’école. La formule Métier-études est ce qui lui a permis de terminer son secondaire tout en poursuivant une formation professionnelle.

« Ça venait de commencer et ce n’était pas très connu. Mes parents n’étaient pas certains, mais j’ai décidé d’essayer! Plusieurs formations m’intéressaient, j’ai commencé par Abattage et façonnage des bois. J’ai fait ça quelque temps, et ça m’a ajouté mon secondaire 5 en même temps parce que ça vient chercher des crédits. J’avais de la misère à l’école, et ça m’a aidé à aller chercher mon diplôme d’études secondaires en même temps », explique le principal intéressé.

Fort de cette réussite, il entreprend ensuite un DEP en Conduite de machinerie lourde en voirie forestière. Quatre mois et demi plus tard, dès qu’il a son diplôme en main, Mathew Cantin décide d’ajouter une corde à son arc avec la formation en Mécanique d’engins de chantier, où il sera l’un des premiers à tenter le mode individualisé au sein du programme.

Ce modèle permet à chaque élève de progresser à son rythme en recevant un soutien personnalisé de la part de l’équipe d’enseignants.

« On était le premier groupe d’élèves à faire le cours en individualisé. Au début on n’était pas trop sûrs, mais on s’habitue vite et on dirait que ça avance plus vite, que tu apprends plus vite quand tu y vas à ton rythme plutôt qu’en suivant tout le groupe. Je l’ai fait en un an et cinq mois (au lieu d’un an et six mois), ça m’a permis de finir un mois à l’avance et je trouve ça bien. »

Et avec les besoins très importants sur le marché du travail, le nouveau triple diplômé en formation professionnelle n’a eu aucune difficulté à trouver un stage.

Partager cet article