Projets de développement de 25 terrains domiciliaires à Normandin

Photo de Serge Tremblay
Par Serge Tremblay
Projets de développement de 25 terrains domiciliaires à Normandin
Jusqu’à 25 nouveaux terrains destinés à la construction résidentielle pourraient être développés à Normandin, dans le secteur de la rue Hélène. (Photo : pixabay)

Confrontée à une banque de terrains résidentiels plutôt dégarnie, la Ville de Normandin compte appuyer un promoteur privé dans un projet d’aménagement de 25 nouveaux terrains voués au développement domiciliaire.

Les élus ont profité de la plus récente séance du conseil municipal afin d’octroyer un mandat d’une valeur de 21 781 $ à la firme MSH pour la conception des plans et devis du réseau d’aqueduc et d’égouts sanitaires et pluviaux qui sera nécessaire pour alimenter en services le futur développement.

MSH aura également le mandat de faire les démarches afin d’obtenir les certificats d’autorisation du ministère de l’Environnement qui sont requis pour aller de l’avant.

Situé dans le secteur de la rue Hélène, ce projet est mené par Maxime Ménard, un entrepreneur qui compte développer 25 terrains résidentiels. Deux nouvelles rues pourraient être aménagées.

« Nous avons des demandes et nous n’avons plus beaucoup de terrains, alors nous regardons avec ce promoteur pour développer des terrains additionnels. Ce sera conditionnel à ce que l’on puisse s’entendre, mais historiquement, la Ville de Normandin a partagé les coûts 50/50 avec les promoteurs pour les infrastructures », explique le maire, Daniel Boisclair.

Pénurie de logements

Le maire mentionne en outre que la municipalité n’a pas le choix de prendre au sérieux la pénurie de logements qui sévit un peu partout au Québec. À Normandin, il est difficile de loger les travailleurs immigrants, rappelle-t-il.

« Il y a un problème de logements à Normandin. On a besoin de main-d’œuvre, mais il est difficile de loger les travailleurs étrangers que nos entreprises recrutent. C’est un dossier qu’on doit regarder de près. »

Daniel Boisclair précise que le projet mis de l’avant par le promoteur Maxime Ménard comprendrait potentiellement deux emplacements pour du multilogement, mais qu’il est trop tôt pour envisager quels terrains seraient développés en priorité.

Partager cet article