Projet de Maison Oxygène : parce que les hommes ont aussi besoin d’aide

Projet de Maison Oxygène : parce que les hommes ont aussi besoin d’aide
Sébastien Ouellet, directeur du Cran, est impatient de pouvoir recevoir les hommes dans les nouveaux locaux de l’organisme, soit l’ancien édifice de Raymond Chabot Grant Thornton sur la rue des Érables. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

On connaît les maisons d’hébergement pour les femmes, mais les hommes n’ont pas accès à ces mêmes ressources. L’organisme Le Cran souhaite y remédier en implantant une Maison Oxygène à Dolbeau-Mistassini.
Une Maison Oxygène, c’est un milieu où un père et ses enfants peuvent trouver du répit dans un moment difficile. Séparation, difficultés financières, dépression, les motifs peuvent être multiples, mais l’endroit se veut accueillant et adapté aux réalités des hommes.
« Ce que l’on veut, c’est être un facilitateur pour les demandes d’aide des hommes. On veut que ce soit simple, que toute personne qui connaît un homme en difficulté sache à quelle porte cogner. Ce sera un endroit où les hommes pourront se sentir chez eux », explique Sébastien Ouellet, directeur général du Cran.
Un homme qui vit un passage difficile et qui a besoin d’appui pourra y trouver de l’aide et du répit pour une période pouvant aller jusqu’à six mois, et ce, en compagnie de leurs enfants.
« On parle d’une approche de transition où les hommes pourront progressivement se réapproprier leur autonomie. »
En plus du volet de répit, la Maison Oxygène offrira un contexte de rencontre approprié entre hommes et favorisera la paternité saine.
Large projet
L’implantation d’une Maison Oxygène s’inscrit dans un plus large projet à travers lequel Le Cran veut actualiser son image, ses services et se repositionner à l’échelle de la région.
Déjà présent à Dolbeau-Mistassini, Alma et Roberval, l’organisme souhaite aussi s’installer durablement à Saguenay.
« Vers où on s’en va, on parle d’un projet de 3 M$ sur plusieurs années. Ça nous prendra des engagements politiques, mais aussi du support de la communauté pour mener ce projet à terme. »
Déménagement
En ce qui regarde la Maison Oxygène, Sébastien Ouellet estime qu’un horizon de deux ans est réaliste. L’organisme est d’ailleurs à la recherche d’un bâtiment dont il pourrait éventuellement faire l’acquisition pour concrétiser son projet, ici à Dolbeau-Mistassini.
À plus court terme, Le Cran déménagera en décembre dans de nouveaux locaux situés sur la rue des Érables. Plus spacieux, ceux-ci permettront à l’organisme de mieux déployer ses services en offrant un endroit plus convivial.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des