Projet de filaments cellulosiques : Résolu n’a toujours pas pris de décision

Projet de filaments cellulosiques : Résolu n’a toujours pas pris de décision
(Photo : Archives)

ÉCONOMIE. Le projet de Produits forestiers Résolu se lancer dans la production de filaments cellulosiques dans l’une de ses trois papetières de la région demeure toujours à l’analyse.

L’idée avait été avancée en avril dernier et on laissait alors savoir que les papetières de Dolbeau, Kénogami et Alma seraient toutes trois en position de pouvoir accueillir le projet au sein de leurs installations. La direction de Résolu invoquait alors que quelques mois seraient nécessaires pour évaluer la meilleure usine où implanter le projet.

« On ne bâtit pas une usine neuve pour ça, alors il faut se servir d’infrastructures déjà existantes. Tout ça demeure en évaluation, car on doit bien identifier le meilleur site pour accueillir le projet. C’est un choix qui n’est pas finalisé », affirme le porte-parole de Résolu, Karl Blackburn.

Ce dernier précise en outre que l’entreprise ne s’est pas fixé un échéancier précis pour prendre une décision quant à ce projet évalué à autour de 25M$. « Il n’y a pas de décision de prise. Par contre, c’est un projet qui pourrait être mis en branle assez rapidement une fois que le choix officiel sera fait », mentionne-t-il.

Karl Blackburn souligne par ailleurs qu’il importe que tout soit bien ficelé avant d’aller de l’avant. « Des projets, nous en avons plusieurs. Nous investissons 5M$ annuellement en recherche et développement pour développer de nouveaux produits et améliorer nos procédés. Avoir un nouveau produit est une chose, mais s’il n’y a pas de marché, ça ne sert à rien », soutient-il.

Pour PFR, les filaments cellulosiques représentent un produit d’avenir qui pourrait trouver une foule d’application. Quant à l’usine qui accueillera le projet, elle verra ses opérations consolidées davantage dans un contexte difficile pour l’industrie des pâtes et papiers. —S.T.

Partager cet article