Préfecture : la MRC doit prendre un virage majeur selon Luc Simard

Préfecture : la MRC doit prendre un virage majeur selon Luc Simard
Luc Simard. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Le candidat à la préfecture Luc Simard fait du développement économique son cheval de bataille en vue de l’élection du 5 novembre. Il croit que la MRC a besoin d’une nouvelle direction.
« Ma priorité, c’est le développement économique. Ça fait tellement longtemps que c’est négligé, il faut changer les choses. Il est très difficile pour les entreprises en démarrage d’obtenir du soutien financier, pourtant il faut répondre présent pour aider les PME à grandir et à créer de l’emploi », martèle Luc Simard.
Il ajoute que la gestion des différents fonds dont dispose la MRC manque de transparence.
Pour Luc Simard, la solution passe par la mise sur pied d’un organisme de développement indépendant et dépolitisé qui réunirait des gens d’affaires et intervenants du milieu. Cet organisme aurait notamment un mandat de démarchage.

Faire confiance

Luc Simard croit que la MRC de Maria-Chapdelaine aborde les différents enjeux du territoire dans un esprit trop contrôlant et doit adopter une approche de travail différente.
« La MRC doit faire confiance aux organisations du milieu. Actuellement, on sent qu’elle a de la difficulté à travailler avec les organismes. Il n’y a jamais de partenariat, elle veut toujours être en contrôle. C’est une nouvelle philosophie que je veux inculquer. »

Tourisme

Le candidat à la préfecture se montre aussi très critique de la gestion du dossier tourisme par la MRC et soutient qu’il est plus que temps d’investir les ressources monétaires et humaines nécessaires au fonctionnement d’un organisme de développement touristique pour le territoire.
Les intervenants privés du milieu touristique se sont d’ailleurs ralliés à cette proposition et appuie publiquement sa candidature.

Partager cet article