Péribonka veut être une destination 4 saisons

Péribonka veut être une destination 4 saisons
Rencontre d'information à Péribonka.

TOURISME. La municipalité de Péribonka souhaite se lancer dans un vaste chantier touristique de quelque 10 M$ au cours des prochaines années. Au cœur du projet, la relocalisation du Musée Louis-Hémon au sein de l’église et le déménagement de l’hôtel de ville.

Le projet, qui se veut un amalgame de neuf dossiers qui étaient autrefois menés sur des fronts différents, a été présenté à la population la semaine dernière par la conseillère en développement local du CLD Carole Richer. Plus de 80 citoyens ont répondu à l’appel et ont participé à une rencontre d’information.

C’était déjà connu, Péribonka souhaite relocaliser le Musée Louis-Hémon et l’église avait déjà été ciblée. Dans le scénario retenu par la municipalité, le Musée serait effectivement déménagé dans l’église, tout en préservant un espace de culte. Un bâtiment appelé « Espace Péribonka »serait construit juste à côté et permettrait d’accéder à l’église.

Cette nouvelle bâtisse abriterait également l’hôtel de ville, la bibliothèque municipale, des organismes communautaires en plus d’offrir une salle multifonctionnelle qui pourrait notamment accueillir des expositions temporaires. La Maison Samuel-Bédard, qui constitue le principal artéfact du Musée, serait elle aussi déménagée sur ce même site, là même où est actuellement située l’ancienne école Hélène-Laliberté, qui serait démolie.

L’actuel hôtel de ville serait transformé en caserne de pompier, ce qui permettrait à la municipalité de se doter d’une caserne aux normes à faible coût. La marina serait quant à elle agrandie de quelque 42 places pour améliorer le volet nautique et répondre à la demande.

Enfin, le projet comporte un volet hébergement avec la transformation de l’ancien presbytère en auberge et l’aménagement de petites maisonnettes sur le site Price, en bordure de la Véloroute.

Pour l’instant, le développement s’axe prioritairement autour de la saison estivale, bien que Péribonka puisse compter sur la traversée à vélo du lac Saint-Jean pendant la période hivernale. « Il faut d’abord bâtir et consolider nos activités estivales pour ensuite développer un volet 4 saisons », a rappelé le maire Ghislain Goulet.

Financement

Le scénario élaboré par la municipalité comprend une subvention à hauteur de 50% de la part de Québec, qui serait apparemment déjà acquise. Ottawa serait sollicité pour un autre 30 % de la facture, tandis que la part de la municipalité serait de 15%. La MRC de Maria-Chapdelaine et les usagers de la marina contribueront pour le reste. Les élus municipaux estiment qu’il est réaliste de croire que le projet pourrait se concrétiser en grande partie d’ici 2020. —S.T.

Partager cet article