Péribonka : la nouvelle caserne de pompier livrée au début novembre

Denis Hudon
Péribonka : la nouvelle caserne de pompier livrée au début novembre
(Photo : courtoisie - Carole Tremblay)

Les travaux vont bon train dans le projet de Chantier touristique Péribonka alors que la nouvelle caserne de pompier devrait être livrée pour le début de novembre. Pour ce qui est du volet Espace Péribonka qui abritera le nouvel hôtel de ville, les services municipaux, le Musée Louis-Hémon et  la bibliothèque municipale, il y a un retard d’environ six semaines.

« Avec la pandémie, il y a des délais supplémentaires pour la livraison de certains matériaux. Dans l’ensemble, ça va quand même à un bon rythme », indique Guylaine Proulx,  responsable du dossier de Chantier touristique Péribonka.

« Les travaux de la caserne, ça va super bien. On visait une ouverture avant les Fêtes et ce sera le cas. Au début décembre, la caserne devrait être opérationnelle », dit pour sa part le maire Ghislain Goulet.

Espace Péribonka est en construction sur le site de l’ancienne école Hélène-Laliberté qui a été démolie pour faire place au nouveau bâtiment de l’hôtel de ville et qui accueillera à l’étage supérieure la nouvelle bibliothèque municipale.

Musée Louis-Hémon

Dans le dossier de redéploiement du Musée Louis-Hémon, la maison Samuel-Bédard devrait retrouver son nouvel emplacement vers la première semaine de novembre. Les travaux d’excavation devraient débuter cette semaine pour accueillir l’édifice historique.

Le Musée Louis-Hémon qui aura son bâtiment adjacent à l’église Saint-Édouard devrait ouvrir dans ses nouvelles installations à l’été 2022.

Le Musée actuel sur la route régionale 169, recevra les visiteurs pour encore une saison, l’été prochain.

Maison du tournage de Maria Chapdelaine

Par ailleurs, grâce à une entente de partenariat avec la Ville de Normandin, la maison qui a servi de lieu de tournage du récent film Maria Chapdelaine, du réalisateur Sébastien Pilote, sera déménagée à Péribonka.

« On regarde pour lui trouver une place permanente près de l’entrée du camping municipal ou encore plus près de l’Espace Péribonka. Ça fait encore l’objet de discussions ».

La maison servira notamment de lieu d’interprétation du dernier film consacré au roman de Louis Hémon, pour les touristes et les visiteurs.

« On fera aussi un clin d’œil aux trois premiers films portant sur Maria Chapdelaine », poursuit Guylaine Proulx.

Rappelons que le Chantier touristique Péribonka en est un de l’ordre de 13 M$ : 1,7 M$ pour la caserne, 6,3 M$ pour Espace Péribonka et 5 M$ pour le redéploiement du Musée Louis-Hémon.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *