Parc régional des Grandes Rivières : le projet de camping sauvage avance

Parc régional des Grandes Rivières : le projet de camping sauvage avance
Camping sauvage

CAMPING SAUVAGE. Malgré un retard dans l’aménagement de 10 aires de camping sauvage sur trois sites du Parc régional des Grandes Rivières de même que sur la structure d’accueil pour les divers aménagements du parc, la Société de gestion du Parc régional des Grandes Rivières poursuit son action visant à rendre accessibles et faire découvrir les neuf sites du parc éclaté.

« Nous préférons prendre le temps nécessaire afin que les services et équipements mis à la disposition de la population et des visiteurs soient complets avant d’en faire la promotion et l’opération », déclare le président du conseil d’administration et maire de Normandin, Mario Fortin, précisant que le parc peut maintenant compter sur du personnel à l’accueil et à l’entretien des différents sites.

Pour sa part le directeur général de la Société de gestion, Dominique Gobeil, annonce que les 10 terrains de camping sauvage répartis à la Neuvième Chute à Albanel, à Saint-Stanislas et à l’écluse de Notre-Dame-de-Lorette sont actuellement complétés, et accessibles aux amants de la nature et aux visiteurs.

« Déjà nous avons nos premières réservations en août pour les deux terrains d’Albanel », précise Dominique Gobeil, qui souligne que le personnel préposé à l’accueil est aussi en place et prêt à recevoir les demandes de réservation.

Guide

La Société a aussi publié son guide du visiteur qui présente les neuf sites du parc régional de même qu’un descriptif des services, attraits et localisation qu’on y retrouve. Depuis juin dernier, les visiteurs peuvent aussi se procurer sur leur cellulaire la baladodiffusion, qui explique et décrit les informations sur les circuits pédestres que l’on retrouve dans les différents sites.

Parmi les projets à être complétés au cours des prochains mois, la direction du Parc régional des Grandes Rivières souligne l’aménagement de 10 terrains de camping sauvage sur l’île de la 11e Chute. Ces terrains seront aménagés dans le cadre de la mise en valeur de ce site et des travaux de construction de la minicentrale sur la rivière Mistassini

Partager cet article