On désire lancer une cellule de mentorat dans la MRC Maria-Chapdelaine

Pour faciliter l’entrepreneuriat

Dolbeau-Mistassini – Une trentaine d’intervenants du milieu économique de la MRC de Maria-Chapdelaine ont participé, vendredi dernier, à un déjeuner-conférence tenu par la SADC Maria-Chapdelaine dans le but de lancer une cellule de mentorat dans le milieu. Le mentorat entre entrepreneurs expérimentés et débutants serait en effet un gage de succès pour ceux et celles qui cherchent à démarrer ou développer leur entreprise.

En fait, les statistiques compilées par la Fondation de l’entrepreneurship démontrent que le taux de survie des entreprises après cinq ans fait plus que doubler lorsqu’il y a eu mentorat, passant de 34 % à 73 %. Grâce à quelques conseils, mais surtout à de l’écoute, de l’accompagnement et du support, un mentor peut rendre un fier service à son mentoré.

C’est d’ailleurs le témoignage qu’a rendu Jean-François Tremblay, directeur général d’Eckinox média, qui a lui-même profité d’un mentor dans les dernières années. « Pour ma part, j’étais déjà en affaires depuis plusieurs années, mais je n’avais pas le sens de la structure dans mon organisation. Mon mentor a vraiment allumé mes lumières et m’a permis de passer à une autre étape dans mon entreprise », a-t-il expliqué.

Ce dernier devait également préciser qu’une relation avec un mentor n’est pas qu’une affaire professionnelle. « Il n’y est pas juste question de vie professionnelle, mais ça déborde aussi sur le personnel. Être entrepreneur, c’est avant tout une affaire de cœur », a rappelé Jean-François Tremblay.

Au terme de ce déjeuner-conférence, quelque sept entrepreneurs ont manifesté leur intérêt à devenir mentor alors que seize ont indiqué vouloir recevoir l’aide d’un mentor. Si tout va bien, un programme de mentorat devrait être mis sur pied officiellement pour le mois de septembre prochain.

Le Journal Nouvelles Hebdo, un média de Transcontinental.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des